En marge de l’installation, lundi, de Saïd Khelil, le nouveau secrétaire général de la wilaya de Souk Ahras, le wali a sévèrement critiqué les injonctions et les interventions par personnes et structures interposées dans la gestion des affaires courantes des différentes directions et instances publiques.

Le temps des passe-droits et des indus privilèges, estime-t-il, est révolu et aucun acte contraire aux lois ne sera validé par les responsables locaux, selon lui. C’est dans cette optique qu’il dira ceci : «Encourager l’investissement ne doit pas être assimilé à un octroi d’assiettes foncières qui n’est guère suivi de concrétisation des projets. Nos zones industrielles utilisées comme alibi pour la dilapidation du foncier sont déjà en phase d’assainissement, car nous avons déjà récupéré des dizaines d’hectares attribués à tort et l’opération continue.»

Il a, toutefois, promis une célérité et un aménagement imminent desdites zones pour les investisseurs fiables. Il adressera au passage un message significatif au représentant de la Chambre de commerce et d’industrie de Souk Ahras, l’un des rares partenaires à options valables dans cette wilaya. Les retards constatés dans la réalisation des logements ruraux et les disparités sociales relevées dans quelques zones d’ombre sont souvent les résultats des tiraillements claniques, partisans et tribaux où quelques élus locaux sont impliqués au point où l’on bloque à bon escient des projets d’utilité publique au moment même où le compte de la commune se trouve renfloué par l’agent de l’Etat, a dévoilé le premier responsable de la wilaya.

Dans le cadre de la prise en charge des habitants des zones rurales enclavées, leitmotiv des nouvelles orientations la nouvelle politique sociale du pays, la wilaya de Souk Ahras a prévu une enveloppe supplémentaire de 38 milliards de centimes pour l’alimentation en eau potable. Le raccordement au gaz naturel et l’électrification des rares foyers restants, notamment en zones éparses et le logement social font aussi partie des préoccupations majeures de la wilaya.

Il fera part pour le dernier dossier d’un contrôle rigoureux des listes des attributaires qui sont au nombre de 4000 à l’échelle de la wilaya. «Les logements sociaux seront attribués prochainement et soyez-en sûrs, une révision minutieuse des dossiers a été faite conformément au barème officiel et aux priorités de classement», a-t-il indiqué. Une partie du volumineux dossier de l’emploi a été abordée par le chef de l’exécutif qui a mis en garde les directions pourvoyeuses de postes d’emploi par voie de concours contre toute tentative de favoritisme ou de falsification des dossiers. Gagner la confiance du citoyen et l’impliquer dans la gestion participative doit tenir compte d’un discours cohérent, franc et engagé dans la voie du renouveau, a-t-il conclu.

Et d’ajouter que plusieurs administrations et organismes publics sont encore pris en otage par d’inamovibles détenteurs du monopole parmi les responsables de seconde et troisième zones, devenus une véritable entrave au bon fonctionnement des affaires courantes de la wilaya

Elwatan du 9.9.2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site