Les Opgi sont invités à ne pas courir deux lièvres, au risque de mal faire, dans le social et le promotionnel.

Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville est catégorique: tous les Offices de promotion et de gestion immobilières (Opgi) doivent centrer leurs efforts sur la réalisation des projets sociaux. «Le décret définissant les missions des Opgi promulgué en 1991, permet à ces offices de réaliser des projets promotionnels libres, mais nous avons demandé aux responsables des Opgi de s’éviter ces projets autant que faire se peut», a indiqué, ce jeudi à l’APN, le ministre en réponse à une question orale posée par un député.
«Nos recommandations aux Opgi s’articulent autour de la nécessité de centrer leurs efforts sur les programmes sociaux de l’Etat, en ce sens qu’ils (les Opgi, ndlr) sont le principal outil de leur réalisation» a précisé Abdelmadjid Tebboune, qui semble très soucieux de réaliser les programmes de logements sociaux dans les temps. Il reste que dans son instruction, le ministre affiche une certaine flexibilité et cela transparaît dans sa réponse. «Si les Opgi estiment être en mesure de réaliser des projets libres, qu’ils le fassent», dira le ministre, tout en prévenant que «dans le cas contraire, il serait judicieux ne pas les réaliser pour éviter les problèmes qui pourraient en découler». En d’autres termes, les Opgi sont invités à ne pas courir deux lièvres, au risque de mal faire, dans le social et le promotionnel.
Un autre dossier lié au secteur de l’habitat, celui de la régularisation des constructions inachevées revêt une importance capitale aux yeux du gouvernement. Selon le Premier ministre Abdelmalek Sellal, le gouvernement fera tout pour mener à bien ce dossier.
«Toutes les parties concernées par la prise en charge de ce dossier ont été instruites, afin d’accélérer la cadence de régularisation des dossiers et de faciliter l’octroi de permis de construire aux citoyens retardataires», a fait savoir avant- hier le Premier ministre dans une réponse orale à un député sur le sujet. La régularisation des constructions inachevées n’est pas seulement une priorité pour le gouvernement, mais aussi un dossier sensible, a estimé Abdelmalek Sellal dans sa réponse lue en son nom par Ghania Eddalia, ministre déléguée chargée des Relations avec le Parlement.
«Ce dossier ne touche pas seulement à l’aspect juridique des biens des individus, mais aussi à la préservation de l’urbanisme et de notre identité culturelle et civilisationnelle.» L’intérêt des pouvoirs publics pour l’aboutissement de ce dossier est traduit parfaitement par les dispositions prévues dans la loi 08-15 du 20 juillet 2008 relative aux règles de conformité des constructions, a-t-il indiqué. Les citoyens concernés par ce dossier trouveront désormais, fera remarquer le Premier ministre, toutes les facilités possibles de la part de l’administration, y compris de la part des walis.
Ces derniers, selon la réponse de Abdelmalek Sellal, ont été instruits récemment via une note ministérielle, afin «d’alléger les dossiers administratifs liés aux demandes de conformité, à la simplification de l’examen des dossiers déposés, à l’accélération de la régularisation des actes de propriété et enfin à la définition des règles en vigueur pour différencier les régions prioritaires».

source: l’expression le 08-10-2016

Annonces immobilières

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

  • Appartement F3 à vendre Oran

    Bureau D affaire “الرحمة” Mets En vent super Appartement type f3 Acté a hai Salam coté hasnaoui 80m² 2façade au 5eme etage dans une cité fermée et gardée […]

  • Location F2 meublé A oran dans une villa

    loue f2 meublé tt confort avec garage dans une villa a bir el djir centre, 35000 da le mois + caution L’article Location F2 meublé A oran dans une villa est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

Commentaires