Une rencontre qui permettra aux responsables du secteur de dialoguer pour traiter les questions en suspens.

Le logement, un problème majeur du gouvernement, et première doléance des citoyens. Il constitue une véritable menace pour la stabilité du pays. Pour assurer cette dernière, les autorités ont lancé des projets draconiens pour satisfaire la forte demande de la population qui souffre depuis belle lurette de la crise de logement. Pour cause, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelhamid Tebboune, organisera aujourd’hui, à Djenane El Mithak à Alger, un tête-à-tête avec les 48 directeurs du secteur pour évaluer l’état d’avancement des projets au premier semestre de l’année 2014. L’intérêt que porte le gouvernement à ce secteur se voit dans le nombre d’unités prévues pour la réalisation qui est de 700.000 unités, ainsi que l’ardoise dégagée pour la réalisation du programme qui se chiffre à 63 milliards de dollars. Comme les moyens de réalisation sont très inférieurs à la forte demande de logement qui avoisine les 200 à 250.000 demandes par an, le gouvernement a fait appel aux nombreuses entreprises étrangères pour pouvoir relever le défi de réaliser un tel gigantesque programme. Lors des précédentes rencontres avec les directeurs du logement qui se sont tenues à Alger, le ministre avait dressé un bilan sur l’exécution du programme de son secteur. Sur le 1,5 million de logements toutes formules confondues comme objectif à atteindre, 247.266 logements ont été réalisés en 2013. Un chiffre jamais atteint depuis l’indépendance et qui reflète, selon les déclarations de M.Tebboune, les énormes efforts consentis par les responsables des départements de son secteur. En ce qui concerne le reste du programme, il est convenu qu’il sera achevé d’ici la fin de l’année en cours. Ceci dit, mener à terme un aussi ambitieux projet dans les délais fixés relève presque de l’impossible, surtout que le respect des délais de réalisation de tous les chantiers lancés pour satisfaire la forte demande des citoyens et atteindre les objectifs tracés n’a jamais été le point fort des responsables du secteur.
Pour ce qui est du bilan du premier trimestre 2014, le ministre avait annoncé auparavant que le secteur avait lancé 145.000 logements et la réception de 57.000 autres. L’autre point important qu’il faut souligner concerne la quantité de ciment utilisée dans la réalisation des logements. Celle-ci, d’après les responsables du secteur, est estimée à plus de 22 millions de tonnes rien qu’en 2013. Des efforts, aussi bien matériels qu’humains pour maintenir les promesses données à la population, mais surtout éviter la colère de cette dernière qui représente une bombe à retardement de la stabilité sociale. Dans un autre volet, pour éviter des perturbations lors de la prochaine rentrée sociale, le ministère de l’Habitat «met le paquet». Il a prévu une seconde opération de relogement à partir de la mi-août et septembre prochain qui vise à distribuer la totalité des logements finis aux citoyens qui habitent les maisons précaires.
Un chiffre qui représente 230.000 logements à distribuer avant la fin de l’année en cours. Il est important de rappeler que le wali de la wilaya d’Alger, M.Zoukh, avait déclaré à la presse que la wilaya d’Alger compte 70.000 logements en cours de construction et 10.000 autres en phase de lancement. La réunion d’aujourd’hui n’est pas unique dans son genre. Lors de ses nombreuses réunions, le ministre avait promis de renouveler ce genre de rencontre pour permettre aux différents responsables et cadres du secteur de coordonner et dialoguer pour traiter tous ensemble les questions en suspens.

 

Source : L’expression

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site