Une grande effervescence a régné jeudi matin à la nouvelle cité de Boudjelida où 567 familles se sont retrouvées pour prendre possession de leurs appartements (F3). L’événement a été présidé par le wali de Tlemcen et les autorités civiles et militaires et accueilli avec les youyous. Ces familles bénéficiaires des 484 logements sociaux promotionnels et des 83 logements (RHP) vivaient depuis des années dans des conditions lamentables aux bidonvilles de Dar-El Ihsane d’Abou-Tachfine et Koudia sans électricité, ni eau, ni gaz, ni chauffage, ni toilettes…. Il faut préciser que les autorités de la wilaya s’appliquent à mettre fin à cette situation qui porte atteinte au tissu urbain et architectural et défigure l’esthétique urbanistique de la capitale des Zianides. Le programme RHP (résorption de l’habitat précaire) géré par l’OPGI de Tlemcen comporte exclusivement 1.000 unités à travers la wilaya pour le recasement des familles qui ont construit des baraques dont 90 sont déjà achevées, a fait savoir M. Metref Mohamed, directeur général de l’OPGI. Lors de cette opération de relogements qui a mis du baume dans le cœur des familles, le wali a insisté sur la réalisation urgente et a averti les différents responsables de l’Habitat, de l’OPGI et les concepteurs sur les commodités qui doivent exister comme les salles de sport, la poste, les antennes administratives, les différents commerces, deux lycées, deux écoles fondamentales, une mosquée et surtout une polyclinique. «Aujourd’hui nous prenons en charge les familles démunies qui ont passé des années dans des baraques manquant de tout. L’Etat fera de tout son mieux pour aider les citoyens recensés à vivre convenablement, dans le cadre du programme de lutte contre l’habitat précaire», a indiqué le wali lors de sa visite des nouveaux appartements de Boudjelida. «Je suis content de recevoir une maison pour vivre avec ma famille et je remercie le wali de Tlemcen d’avoir pensé à nous, parce que je ne pouvais plus vivre dans ces conditions», a souligné un père de famille. «Maintenant qu’on a été recasé dans cette grande nouvelle ville de Boudjelida, tout ce qu’on souhaite, c’est que l’on pense à nous pour une ligne de bus », nous a dit une mère de famille. A noter que le projet de la nouvelle ville de Boudjelida (située au nord de Tlemcen) a été initié par les pouvoirs publics pour permettre l’extension de la ville de Tlemcen pour accueillir près de 30.000 habitants. Ce grand ensemble urbain de 105 hectares, dont 52 sont réservés pour les logements et 18 pour les équipements, comporte un programme de réalisation de 5779 logements (tous types confondus) dont 3348 logements sociaux promotionnels (LSP), 1870 logements RHP, 160 logements aidés et 300 logements promotionnels. Le programme d’équipement inscrit pour cette nouvelle zone urbaine prévoit 2 lycées, 2 CEM, 1 polyclinique, 4 groupes scolaires, 200 locaux commerciaux, 2 sièges de sûretés urbaines, 2 mosquées, 1 marché de proximité, 1 centre de formation professionnelle, une antenne communale, une poste et 1 centre d’Algérie Télécom.

Source: le Quotidien d’Oran