Le programme de distribution de logements sociaux a pris fin avec le tirage au sort des bénéficiaires de la daïra de Maghnia.
Plus de 1 800 logements ont donc été affectés lors de cette opération annoncée il y a six mois par le premier responsable de la wilaya sur les ondes de la radio locale.
Il y a eu, certes, des mécontents, il faut dire que les critères d’attribution  actuels sont dépassés, le seuil du salaire arrêté à 24 000 DA par exemple est une aberration.
D’autre part, ces critères ne permettent pas l’attribution de logements aux membres de la même famille (deux frères ne peuvent pas figurer sur une même liste). Autant dire que le travail des commissions n’est pas chose aisée, loin s’en faut. La colère des citoyens est donc légitime et compréhensible, quand elle ne fait pas l’objet de récupération en ce moment où les opportunistes de tout bord sont légion. Il faut surtout rappeler que le programme du logement social ne sera jamais abandonné, on nous apprend de source sûre que 12 000 logements  (lpa aadl et autres) sont lancés pour 2019-2020.
Cependant, il reste à sensibiliser le citoyen demandeur de logement sur les autres options autres que le social , un programme de 50 logements LPA a été abandonné ; ce projet n’a pas trouvé preneur. Donc, le calendrier d’ attribution a été respecté, il reste néanmoins une tout autre opération délicate, le remplacement pour compléter définitivement les listes ; avec ceux qui ont usé de leur droit de recours .  il est vrai qu’il y a eu des mécontents victimes de ces critères, devenus obsolètes , mais il y aussi la fin du cauchemar pour 1 800 familles , qui ont été relogées.

 

Source : Le soir d’algérie, du 10.06.2019