Neuf entreprises étrangères ont été admises par le ministère de l’Habitat pour créer, en partenariat avec des sociétés algériennes, des usines de préfabrication de logements.

Sur 131 dossiers déposés suite à l’appel national et international à manifestation d’intérêt par ce ministère pour la réalisation de logements produits selon des procédés de construction industrialisée, 40 ont été jugés éligibles mais 9 seulement ont été validés après examen des dossiers par le Centre national d’études et de recherche intégrées du bâtiment (Cnerib), croit savoir l’APS.

Les entreprises admises sont de nationalités chinoise, émiratie, turque, italienne et espagnole, précise le même responsable. Il a été exigé de ces entreprises de se doter d’une usine automatisée (utilisation de logiciels informatiques), de faire de la préfabrication totale, de mettre en place des armatures robotisées et d’intégrer totalement les corps d’état secondaires (ensemble des travaux réalisés à l’intérieur du bâtiment comme la platerie et les revêtements de sol et murs). Après cette première étape de validation, une short-list sera établie à partir de ces 9 entreprises avant fin juin prochain, et ce, après un avis de présélection nationale et internationale restreinte.

Pour pouvoir s’installer en Algérie, les entreprises définitivement retenues doivent créer des joint-ventures avec des entreprises algériennes, conformément à la règle du 51/49% du capital, régissant l’investissement étranger en Algérie. D’ailleurs, 4 des 9 entreprises admises prévoient, si elles sont retenues définitivement, des partenariats avec les nouveaux groupes publics issus de la restructuration de la Société de gestion des participations de l’Etat (SGP) Indjab, représentant l’outil public de réalisation.

Le président du directoire de la société de gestion des participations de l’Etat SGP-Indjab, Mohamed Yassine Hafiane, a déjà annoncé que quatre usines de préfabrication de logements seront implantées dans diverses villes du pays durant le premier semestre 2015. Un crédit d’Etat de 17 milliards de dinars a été accordé à SGP-Injab pour financer la réalisation de ces quatre usines auxquelles s’ajoutera une cinquième qui devra être installée par la suite, a-t-on indiqué.

Pour la création de leurs usines, les futures sociétés mixtes vont bénéficier de plusieurs avantages en matière de foncier industriel et de facilitations fiscales et parafiscales notamment.

En outre, elles signeront des protocoles d’accord avec le ministère de l’Habitat portant engagement des promoteurs publics à l’achat de la totalité des logements produits par ces entreprises pendant cinq ans. Une stratégie mise en place par le ministère de l’Habitat permettra une évolution substantielle de la capacité de réalisation des entreprises publiques de 4600 logements/an actuellement à 32 400 logements/an à l’horizon de 2025.

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site