ALGER – Le Centre de Contrôle technique de construction (CTC) a expertisée plus de 380.000 bâtisses dans le cadre des opérations de rénovation du vieux bâti lancées par les autorités durant les 20 dernières années, a indiqué, lundi à Alger, le PDG du Centre, Boumediène Oukaci.

Les opérations d’expertise ont concerné le vieux bâti des grandes villes notamment celles d’Alger, Annaba, Oran, Constantine et Skikda, a précisé M. Oukaci, lors d’une rencontre interministérielle sur les changements climatiques et l’efficacité énergétique, organisée par le ministère de la Transition Energétique et des Energies Renouvelables.

Outre le travail d’expertise, la mission du CTC consiste également à aider les bureaux d’études pour trouver des solutions de rénovation structurelles résistantes aux aléas tels que les séismes.

Mais sur le plan écologique, l’intervention du CTC est “malheureusement limitée”, a regretté son PDG. Et ce, “malgré les capacités du Centre à apporter des solutions écologiques en matière d’isolation thermique”.

Pour une meilleure intervention sur ce volet, M. Oukaci recommande l’élaboration de cahiers de charge relatifs aux travaux de rénovation imposant un travail respectueux de l’environnement.

“Il faut travailler préalablement sur les cahier des charges afin de permettre au CTC de d’avoir plus de prérogatives et d’apporter son savoir-faire en la matière”, a-t-il préconisé.

” Nous avons la technicité et les matériaux de qualité adéquat”, a-t-il insisté, ajoutant que, pour le parc de logement neuf, le CTC, sur instruction du gouvernement, intervient sur le contrôle de conformité thermique.

Source : APS