Le wali d’Alger persiste et signe, la 22e opération depuis juin 2014, aura bel et bien lieu avant les prochaines élections législatives, du moins la première phase sur les trois actes qu’elle comprendra. « Oui, je peux vous l’assurer. Les citoyens concernés seront relogés dans des appartements neufs avant le 4 mai », a indiqué, en effet, Abdelkader Zoukh en marge de la sortie qui l’a mené, jeudi dernier, dans plusieurs chantiers de la circonscription administrative de Bir Mourad Rais.

M.Zoukh a signalé que les commissions d’enquête sont à pied d’œuvre pour finaliser les listes des bénéficiaires et démasquer par la même, les fraudeurs, comme ce fut le cas d’ailleurs à chaque opération du relogement. Se montrant rassurant, le wali a rappelé que cette « rahla » porte sur 2.000 logements sociaux, en sus de 2.000 autres de types sociaux-participatifs (LSP), la formule étant devenue aujourd’hui LPA, logement public aidé, et elle devra bénéficier plus particulièrement aux locataires des bidonvilles encore « en activité », notamment celui d’El Hamiz. Mais il semblerait que cette fois-ci est la bonne concernant l’éradication totale de ces habitats précaires qui ternissent à ce jour l’image d’Alger, jadis la blanche, pour laisser place ensuite à l’embellissement de la capitale, l’autre grand chantier lancé depuis plusieurs mois par les services de la wilaya d’Alger.
Pour ce qui est de cette 22e opération de relogement des habitants des bidonvilles, le wali a précisé que les Algérois résidant dans des logements exigus n’étaient pas concernés par cette opération, ajoutant à ce propos que la possibilité de leur relogement est en cours d’étude. A ce titre, le wali a affirmé que toutes les constructions anarchiques dans la wilaya seront démolies, sauf si leurs propriétaires sont détenteurs de permis de construire. Interrogé sur les recours introduits par les familles écartées des listes des bénéficiaires, Zoukh a souligné que les concernés seront systématiquement relogés, « si les requêtes déposées sont fondées et justifiées ». « Une fois que le recours est accepté et que cette personne recouvre son droit de bénéficier d’un logement, on n’attendra pas le début de l’opération du relogement pour caser ces gens dans des appartements neufs. Ils bénéficieront rapidement de logements », a-t-il affirmé à la presse. Il faut savoir le wali avait confié dans une de ses sorties médiatiques que ses services ont enregistré depuis le début des opérations de relogement quelque 13.000 recours dont près de 800 ont été acceptés. Ainsi, on dénombre un grand nombre de cas de fraude (falsification de documents administratifs), ce qui a poussé la wilaya à récupérer les logements distribués auparavant. La vérification du fichier national du logement a permis de débusquer plusieurs dizaines de dossiers dont les propriétaires ont bénéficié de logements AADL, des candidats qui sont propriétaires de logements, d’autres ayant bénéficié d’aides financières octroyées par l’État, sans oublier des titulaires de permis de construire.

Source: Elmoudjahid le 22-04-2017

Annonces immobilières

  • VILLA STYLE MAROCAIN

    VILLA 3 ETAGE ET DEUS FACADE FIHA 117 M 5CHAMBRE 2 TOILETTE DEUX DEBARA ET GARAGE POUR DEUX VOITUR FINI TOUS FAYANCE MEME LES CHAMBRE L’article VILLA STYLE MAROCAIN est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

  • Location Local Commercial côté Bab Azzoun

    Local très commercial situé dans une ruelle entre Bab Azzoun et la rue de Chartre, à 3 minute de marche de la gare du Métro de Sahat Chouhada et de la mosqué Ketchaoua, superficie 13 m² bien fini avec […]

  • location d’appartement haut standing Oran

    bureau d’affaires chez-vous mets en location un appartement haut standing T4 110m² au 1er etage avec cuisine equipée chauffage central climatisation 3 balcon a hayat regency ( LPP ) oran pour plus d’infos contacter […]

Commentaires