Des assiettes foncières pour la réalisation de 4000 logements dans le cadre de la formule LPA ont été dégagées.

Abdelkader Zoukh, wali d’Alger, a fait plusieurs déclarations, jeudi dernier, concernant le logement, montrant que celui-ci reste la priorité du gouvernement. Les annonces ont été faites dans le cadre d’un événement organisé par le commandement de la Gendarmerie nationale à la forêt de Bouchaoui.
Il a annoncé le lancement de la 24e opération de relogement dans la wilaya d’Alger, et ce au profit de 8000 familles. Le lancement «est prévu avant le mois de Ramadhan», a-t-il déclaré. Les familles qui bénéficieront de cette opération sont «des familles occupant des habitations précaires», et «des logements exigus», a-t-il ajouté. Tous les efforts sont mobilisés pour effectuer l’opération qui a accusé un retard «dû aux intempéries», selon le wali. Les autorités sont à pied d’oeuvre pour la préparation de l’opération afin d’accueillir les familles dans les meilleures conditions. Depuis juin 2014, 44000 familles ont été relogées. L’autre annonce concernant le logement, qui n’est pas des moindres, touchait au dégagement d’assiettes foncières pour la réalisation de 4000 logements dans le cadre de la formule LPA. Les terrains nécessaires à la réalisation de ces logements n’étaient pas disponibles dans la wilaya d’Alger il y a quelques mois. Un quota de 4000 logements y a été octroyé par le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville comme quota initial sur les 70.000 prévus à l’échelle nationale pour cette formule. Abdelkader Zoukh a déclaré jeudi que «ces assiettes ont été délimitées pour entamer la réception des demandes des citoyens». Pour rappel, la formule LPA, ou logement promotionnel aidé, est une formule qui prend la relève de la formule LSP, logement social participatif. Elle consiste, pour le citoyen, en un prix attractif pour les logements en question, en plus d’une aide de 400.000 ou de 700.000 DA selon les revenus du demandeur. Les promoteurs immobiliers, eux, bénéficient de mesures incitatives.
Pour la wilaya d’Alger les prix de ces logements varient entre 2.500.000 et 4.400.000 DA selon le nombre de pièces et la superficie du logement, comme annoncé par le ministère de l’Habitat.

 

L’expression du 5 mai 2018

Commentaires