Algérie – Un chapitre important du Logement en Algérie  était en débat le dimanche 11 novembre au niveau de l’APN. Et ce, au titre des discussions portant sur le projet de la Loi de Finances 2019.

Il s‘agit du désistement des logements dans les formules AADL, social (LPL) et participatif (LPP).

En effet, les souscripteurs  de logements au titre de ces formules pourront, désormais, se désister de leurs appartements. C’est en tout cas ce que propose la Commission des Finances. Cette démarche ne saurait toutefois être envisagée que 24 mois après leurs acquisitions. Et ce, à compter de la date d’attribution de l’acte de propriété et du versement de la totalité de son coût.

 

Source : ALG24 du 10.11.2018