L’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de Aïn Témouchent gère un parc immobilier de 16 490 logements publics locatifs dans les 28 communes de la wilaya alors que 3 916 logements en cours de réalisation dont 382 entrent dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire. C’est ce qu’a indiqué M. Kadid Sid Ahmed chef du département maîtrise des ouvrages auprès de l’OPGI de la wilaya de Aïn Témouchent. Parmi les 12 574 logements achevés, 10 689 logements ont déjà fait l’objet d’une livraison tandis que le reste, soit 1 800 logements sociaux, sont en attente d’être livrés et mis à la disposition des commissions de distribution de logements sociaux de daïras en charge de l’élaboration des listes des bénéficiaires. Le même responsable a ajouté que certains projets ont connu un retard dans la réalisation dû à la réalisation des contrats avec les entreprises défaillantes. En effet, sur les 1 100 logements qui étaient à l’arrêt, 700 unités ont été relancées. Pour le reste, des procédures réglementaires ont été entamées pour la levée de certaines contraintes qui ne dépendent pas de l’OPGI, puisqu’il s’agit d’une question de la nature juridique du terrain agricole et son affectation pour être un terrain urbanisable nécessite l’intervention du secteur agricole à l’image des 190 logements de Sidi Safi. ‘‘A la fin de l’année 2018, nous avons distribué plus de 2 000 logements sociaux alors qu’on prévoit la distribution de 1 800 logements lors du second semestre de l’année en cours’’, a-t-il précisé. Ces logements sont répartis comme suit : 286 au chef-lieu de wilaya dont 250 sont déjà achevés, 70 à Sidi Ben Adda, 208 à El-Malah, 50 à Chabat El-Leham, 50 à Terga, 300 à El-Amria, 50 à Hassi El Ghella, 20 à M’saïd, 77 à Aïn El- Arba, 48 à Sidi Boumédiène, 10 à Oued Berkeche et 142 à Béni Saf. Leur distribution est prévue avant la fin du 3e trimestre de cette année. Notre interlocuteur nous apprendra qu’une commission présidée par le directeur du logement de la wilaya a été mise en place pour suivre et veiller au respect de la qualité des travaux au niveau des chantiers, émettre et lever les réserves. Composée des représentants de tous les organismes et les instances relevant du secteur de l’habitat, cette commission qui a déjà entamé son travail avec la visite des chantiers des projets des 500 logements sociaux implantés au POS-EST III et des 80 logements promotionnels aidés (LPA) relevant de l’OPGI sillonnera l’ensemble des communes.

Source : Journal Liberté du 30.06.2019