Plusieurs projets d’habitat gérés par l’agence foncière de Bouira sont à l’arrêt. Des souscripteurs aux programmes de logement promotionnel aidé (LPA) sont dans l’expectative.

Las d’attendre les engagements non tenus par les responsables de l’agence et le wali, des dizaines de souscripteurs aux différents programmes répartis sur plusieurs sites au chef-lieu de Bouira ont observé, lundi dernier, un rassemblement de protestation devant le siège de la wilaya, appelant à une solution définitive au problème des blocages et des retards mis dans la réalisation des projets.

Les chantiers ont démarré en 2013 et les travaux n’ont pas avancé d’un iota, ont dénoncé des postulants tout en rappelant qu’aucun engagement pris par les responsables qui se sont succédé à la tête de l’agence foncière n’a été respecté en livrant les logements dans les délais. «Les responsables au niveau de l’agence ont mis presque une année pour élaborer un nouveau cahier des charges pour les aménagements extérieurs, d’autant plus que l’entreprise retenue initialement pour la réalisation du programme des 80 logements a résilié son contrat», a fait savoir un souscripteur. «Les pouvoirs publics nous ont toujours promis un dénouement à ces projets dont certains ont été lancés en 2013, mais la réalité est tout autre. Notre quotidien est devenu un véritable calvaire», dit en colère un autre protestataire.

Les manifestants se posent la question sur le fait que le wali de Bouira, interpellé maintes fois sur ces affaires, qui a été sur le terrain et constaté de visu la cadence avec laquelle tournent les chantiers, n’a pas pris les mesures à l’égard des entreprises et des responsables en charge du suivi des projets.

Source : Elwatan du 22 JANVIER 2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site