Le budget primitif de l’exercice 2018 de la wilaya de Tizi-Ouzou a été adopté, mercredi dernier, par la majorité des élus, à l’issue de ce qui est probablement la dernière session ordinaire de l’assemblée populaire de wilaya sortante.

 

L’enveloppe allouée pour les dépenses sur les différentes sections est de 1,946 milliards de DA alors qu’elle était de 1,928 milliards de DA pour l’exercice 2017. Lors de son allocution, le président de la commission économique et finances au niveau de l’APW, Mohamed Achir, a fait savoir que la part du lion du BP a été accordée au volet fonctionnement avec une dotation de 1,763 milliard de DA, alors qu’une enveloppe budgétaire très dérisoire estimée à 183,7 millions de DA a été allouée à l’équipement. A préciser que lors de la délibération de trois subventions accordées aux différents secteurs et qui entrent dans le cadre du BP 2017, le P/APW, Mohamed Msela, a affirmé que le secteur de l’éducation a bénéficié d’une subvention de 43 millions de DA destinés pour l’entretien des établissements scolaires (moyen et secondaire) dont 6 millions de frais pour les examens de fin d’années 2018. Le P/APW a saisi la même occasion pour interpeller le premier magistrat de la wilaya, Mohamed Bouderbali, sur la question du squattage des logements d’astreinte et de fonction par les enseignants en retraite. Une situation qui perturbe le déroulement de l’année scolaire dans les quatre coins de la wilaya. A cet effet, les élus de l’hémicycle Aïssat-Rabah ont procédé à la délibération pour le recasement des enseignants retraités et n’ayant pas bénéficié d’autres logements afin de libérer les logements d’astreinte qui a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours. Sur le volet de la répartition du BP, Msela a affirmé que malgré la conjoncture financière difficile qui touche de plein fouet le pays depuis trois ans, les subventions allouées aux associations qu’elles soient à caractère religieux, culturel, environnemental et autres associations sportives, sont maintenues par la direction de l’administration locale (DAL) et par l’APW. Pour cela, il a indiqué qu’une somme de 1 million de DA a été maintenue pour la tenue du semi-marathon handicap en hommage au défunt champion olympique, Mohamed Alleg. A cela, s’ajoutent 500 000 DA accordés pour la tenue du semi-marathon de la course à pied. La nouveauté pour cette année consiste en l’inscription d’une subvention de 500 000 DA destinée pour les associations de protection de l’environnement. Au total, une enveloppe de 204 millions de DA a été accordée pour le secteur de la jeunesse, sport et culture.
A la fin, le président de l’assemblée populaire de wilaya, Mohamed Msella a émis le vœu que ce budget soit revu à la hausse pour répondre aux besoins de la population locale. «Nous voudrons que ce budget soit revu à la hausse, mais la conjoncture financière ne le permet pas», a-t-il dit

Source: Le temps 23-09-2017