Le wali de Constantine, A. Saïdoune, a effectué hier une visite d’inspection à travers plusieurs projets de logement en cours de finition, au niveau des nouvelles villes Ali Mendjeli et Massinissa, insistant sur la nécessité de prise en charge de la voirie et des réseaux divers (VRD) et ce, à l’effet d’éviter de livrer des logements avec des réseaux défaillants et non achevés. Le chef de l’exécutif, qui a débuté sa visite par Ali Mendjeli, extension UV n° 20, a ordonné aux responsables qui supervisent ces projets de procéder à un suivi journalier, immeuble par immeuble, et dès demain, dit-il.

Et d’évoquer avec ces cadres chargés de la concrétisation des réseaux de VRD l’obligation de le faire rapidement pour permettre la réalisation d’une route devant donner accès aux 420 logements LPA du promoteur Dembri. En considération que ces derniers figurent parmi les projets à livrer vers le début de l’année 2019.

Revenant à la route en question qui fait plus de 400 mètres de longueur, il a également ordonné d’en renforcer le chantier de réalisation par des entreprises compétentes et efficaces. L’aménagement a fait aussi l’objet des préoccupations du wali, qui a insisté sur les besoins de plantation d’arbres et d’espaces verts, sans oublier la création d’aires de jeux pour les enfants. Vers la fin de la matinée, le wali a reçu des explications ayant trait aux raccordements des divers réseaux de VRD des 1.700 logements sociaux, dont la distribution est prévue également au début de l’année prochaine. Concernant ces logements qui font partie d’un ensemble de 3.500 unités, dont la construction est programmée au niveau de la nouvelle ville Ali Mendjeli, le premier responsable de la wilaya a, là aussi, insisté sur la nécessité d’accélérer la cadence des travaux. Surtout, souligne-t-il, que «je suis satisfait aussi bien des avancées accomplies jusqu’à maintenant, dans ce domaine, que de la qualité des travaux réalisés». Ne manquant pas de faire remarquer à ses interlocuteurs qu’il serait très déçu si ce rythme et cette qualité n’étaient pas maintenus et poursuivis, dit-il.

Source: Le Quotidien d’Oran