Home Actualité du logement en Algérie AADL LE DÉLAI DE REMISE DES DOSSIERS S’ACHÈVE LE 20 JUIN L’Aadl II en bonne voie

LE DÉLAI DE REMISE DES DOSSIERS S’ACHÈVE LE 20 JUIN L’Aadl II en bonne voie

LE DÉLAI DE REMISE DES DOSSIERS S’ACHÈVE LE 20 JUIN L’Aadl II en bonne voie

Le directeur général de l’Aadl promet de poursuivre en justice les fraudeurs.

Ce n’est pas une blague ni une fausse promesse. Le projet phare Aadl 2 fait son bonhomme de chemin. Lancé en mars dernier, le programme avance à grands pas. L’étude des dossiers ne va pas tarder à commencer. La direction générale de l’Agence d’amélioration et de développement du logement (Aadl) a fixé un délai de rigueur pour la transmission des dossiers par voie postale. Les nouveaux souscripteurs sont conviés à remettre le dossier par voie postale avant le 20 juin prochain. Dans un communiqué rendu public hier, l’Aadl a précisé que le 20 juin 2014 est le dernier délai pour la transmission des dossiers des souscripteurs ayant reçu un avis favorable après l’inscription sur Internet. Malgré le nombre important des demandes, le traitement des dossiers, dans sa première phase, est presque achevé. Pour ne pas accuser de retard, la direction général de l’Aadl invite ainsi, «les souscripteurs à se conformer scrupuleusement à cette date pour ne pas retarder l’étude des dossiers et l’émission des ordres de versement». Jusqu’à présent, l’Aadl était destinataire de quelque 450.000 dossiers physiques sur 700.000 dossiers électroniques. L’Agence explique la décision de fixation du délai par le souci de «respecter l’ordre chronologique d’inscription». «Cet ordre sera le seul critère pris en considération lors de la distribution de logements», avait indiqué Lyès Benidir, le directeur général de l’Agence lors d’une récente conférence de presse. Le responsable avait également indiqué que l’ordre chronologique de la réception des dossiers physiques (par courrier recommandé) sera pris en compte lors de l’opération de convocation. Cette opération a été lancée lundi dernier. Plus de 2 450 souscripteurs à ce nouveau programme logement ont reçu des convocations par courrier recommandé dont 1000 souscripteurs à Alger. Les autres sont répartis sur les wilayas de Sétif, Béchar, Constantine et Aïn Témouchent. L’opération de convocation permettra aux nouveaux souscripteurs au programme Aadl II 2013 de recevoir l’ordre de versement de la première tranche (10%) du coût du logement, fixée à 210.000 DA pour les appartements F3 et à 270.000 DA pour les appartements F4. Le paiement de la deuxième tranche (5%) se fera lorsque le taux d’avancement du logement atteint les 70%. Concomitamment à l’opération de la remise des clés qui suivra, les dossiers des bénéficiaires seront soumis une nouvelle fois au Fichier national du logement pour vérifier la véracité des documents et informations fournis. Le but de cette opération est aussi de vérifier si le souscripteur n’a pas bénéficié, durant la période allant de l’opération d’inscription électronique au paiement de la deuxième tranche, d’un logement subventionné par l’Etat. Le DG de l’Aadl a précisé que cette opération, qui sera lancée «à titre préventif», permettra de «démasquer les fraudeurs» dont les dossiers seront soumis à la justice. Pour la réalisation de ces programmes, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Abdelmadjid Teboune, a assuré jeudi dernier que plus de 400.000 logements de type location-vente seront réalisés par l’AADL. Lors d’une rencontre d’évaluation, M.Tebboune a expliqué que les 400.000 logements de type Aadl seront réalisés au titre du nouveau programme quinquennal 2015-2019. «L’Aadl s’est fixé un tel objectif afin de répondre à la demande formulée», a affirmé M.Tebboune. Le ministre a rassuré quant à la disponibilité de moyens pour garantir la réussite de ce projet. Toutefois, le ministre a souligné que l’Aadl nécessite une restructuration. «Après avoir passé en revue les moyens dont dispose l’Aadl et ses différentes missions, nous sommes arrivés à la conclusion que sa restructuration s’imposait», estime-t-il, soulignant que «le problème du foncier ne se pose plus dans la majorité des wilayas du pays et qu’il est en voie d’être résolu dans les grandes wilayas grâce aux pôles urbains et aux villes nouvelles». Les déclarations du premier responsable du secteur redonnent de l’espoir aux milliers de souscripteurs qui attendent avec impatience d’avoir un toit.

Source: l’expression

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here