Des enquêtes administratives menées par des brigades mixtes ont permis d’écarter des demandeurs de logement, des citoyens aisés et des commerçants de la liste des bénéficiaires. Ces fraudeurs sont poursuivis en justice.

C’est désormais officiel, l’affichage des heureux pré-bénéficiaires de plus de 1 300 logements sociaux est imminent, c’est ce que nous a affirmé le chef de daïra de Guelma que nous avons approché jeudi dans son bureau. “Nous avons constaté de visu le travail préparatoire effectué par la commission technique, activant dans deux vastes bureaux mitoyens où s’entassent des milliers de dossiers de demandeurs de logement. Ces derniers épluchent les documents, procèdent aux vérifications et préparent les dossiers complets à la commission de daïra, composée du président de l’APC de Guelma, des représentants de la DAS, de la DLEP, de l’OPGI, de l’ONM et présidée par le chef de daïra. Les enquêtes administratives ont été menées par des brigades mixtes dont les éléments assermentés ont effectué durant des mois des déplacements pour s’assurer des conditions réelles d’hébergement des milliers de postulants. Des visites inopinées ont ciblé les cas douteux et nous avons débusqué de nombreux cas de fraude. Les critères d’éligibilité sont l’ancienneté du dossier, les ressources financières et les conditions d’hébergement des candidats à un logement social”, nous a expliqué le chef de daïra. Notre interlocuteur nous confie que les services Cnas, Casnos et du registre du commerce sont saisis pour s’assurer de la véracité des déclarations des postulants.
Ceux qui ont tenté de frauder, en fait des commerçants et des gens aisés, ont été poursuivis en justice et répondront de leurs actes délictueux. M. Lounès Bouzegza poursuit : “Plus de 1 300 logements seront distribués incessamment et seuls les candidats prioritaires seront retenus. Nous avons ciblé les familles logeant dans la précarité et dont les ressources financières mensuelles ne dépassent pas les 24 000 DA. Notre objectif est de satisfaire le maximum de familles comportant plusieurs ménages dans un appartement, un local, une maison traditionnelle vétuste ou un garage. D’autre part, nous attribuerons avant la fin 2014, deux autres tranches respectives d’un millier de logements sociaux qui sont en cours de réalisation ou en voie d’achèvement. Ce sont donc plus de 3 300 logements F3 qui seront distribués cette année, conformément aux récentes instructions du Premier ministre, sachant qu’après assainissement, nous enregistrons actuellement 13 782 demandes de logements.”

Source: Liberté