DISTRIBUTION À CONSTANTINE Tirage au sort pour les 1550 logements

Les bénéficiaires pourront occuper leur nouveau logement d’ici peu.

Le tirage au sort des 1 550 logements a eu lieu comme prévu à la grande salle de spectacle le Zénith de Constantine. Les bénéficiaires relèvent des 3 000 unités dont a bénéficié la commune de Constantine. La veille, le chef de daïra, Azzedine Antri, avait tenu à préciser qu’une «liste de 1 450 souscripteurs parmi ce quota avait bénéficié du tirage au sort en 2015 et que l’ensemble de ce dossier était gelé depuis cinq ans». Il rappellera que «l’opération d’étude des dossiers des prétendants avait été lancée au mois d’octobre 2017». Il ne manquera pas d’ajouter que «cette étude est parvenue actuellement à une étape avancée de 40%». Dans ce même contexte il a précisé que «cette étude sera achevée dans les semaines à venir». Le chef de daïra a également soutenu que «dès que ce quota de 3 000 logements sera distribué selon les instructions du wali, la liste des bénéficiaires suivants sera affichée publiquement», ceci en rassurant tout le monde affirmant que «le dossier de ce quota de 3 000 logements localisés dans les pôles urbains de Massinissa et Aïn Nahas, figure parmi les priorités des autorités de la wilaya et que celui-ci sera réglé dans les meilleurs délais possibles». Une première liste de 1 550 bénéficiaires de ces logements sociaux locatifs a été affichée l’année dernière que certains souscripteurs attendaient depuis des années.
Les bénéficiaires pourront occuper leurs nouveaux logements d’ici peu. Cela dit il est question aussi du relogement des habitants des bidonvilles, des sites précaires et de ceux des terrains glissants. A ce propos, le chef de daïra indiquera que «tous sont programmés, mais que ce dossier sera traité après la distribution du programme indiqué». Notons que la daïra a reçu plus de 8 000 recours tous segments de logement confondus.
Constantine avait connu l’année dernière au mois de juillet une vaste opération de distribution de 1 336 logements de type public locatif (LPL). Ce sont les familles occupant des habitations menaçant ruine à la vieille ville, notamment dans les quartiers de Rahbet Essouf, Souika, l’avenue Tatache Belkacem et les résidents des logements précaires à El Berda, Chalet des Pins, les Arcades romaines inférieurs Serkina et à la cité Khatabi de la ville de Constantine en plus d’une centaine de cas sociaux, qui ont été ciblés en premier lieu. Ensuite, les occupants des bidonvilles des cités El Barda, Chalet des Pins et Khatabi qui ont été relogés dans des logements neufs implantés à l’unité de voisinage (UV) 20 de la nouvelle-ville Ali Mendjeli. Avec la distribution définitive des 1550 logements, le fléau des bidonvilles disparaîtra de Constantine.

Source:L’expression