ORAN – Les festivités marquant le 53ème anniversaire de l’indépendance du pays ont été marquées dimanche dans l’Ouest du pays par le lancement de projets sociaux, inauguration de structures administratives et baptisation de rues, cités et édifices publics dans différentes wilayas.

A Oran, la célébration de cette fête a donné lieu au lancement des travaux d’aménagement de la voierie urbaine à El Hassi à haï (quartier) Bouamama, secteur urbain situé à l’Ouest de la ville d’Oran.

Outre cette opération qui entre dans le cadre de la mise à niveau de cette agglomération de plus de 130.000 habitants ayant connu une excroissance urbaine, les autorités locales ont procédé, en présence de membres de la famille révolutionnaire, à l’inauguration d’une antenne administrative d’état-civil, ainsi qu’à la baptisation des cités des amandiers et haï Bouamama respectivement aux noms El Feth et du chahid Azouz Abdelkader.

L’opération de baptisation, dont la clôture est annoncée pour la fin de l’été, touchera 7.994 entre rues, cités et édifices publics, selon le secrétaire général de la wilaya, Filali Abdelghani.

A Ain Temouchent, les autorités locales ont procédé à la pose de la première pierre d’un projet de réalisation d’une école primaire au niveau du Pos Sud-est 2 du chef-lieu de wilaya. Cette école primaire portera le nom de la moudjahida Fatima Chorfi.

Au complexe culturel d’Ain Temouchent, les responsables locaux ont présidé une cérémonie de remise de médailles aux moudjahidine et ayants droits, avant d’honorer les lauréats de la formation professionnelle et du centre universitaire au titre de l’année 2014-2015.

La cérémonie de commémoration de ce 53ème anniversaire de la fête de l’indépendance et de la jeunesse a été marquée également par la remise d’ambulances à des communes de la wilaya d’Ain Temouchent.

A Mascara, l’événement a été marqué par la baptisation d’établissements éducatifs et de structures de loisirs aux noms de chouhada et de moudjahidine.

Les autorités civiles et militaires et membres de la famille révolutionnaire ont procédé à la baptisation du CEM à la cité La Gare au nom du moudjahid Daraï Benyahia et du CEM, sis à haï Sidi Mouffok, au nom du moudjahid Soltani Tayeb. L’école des jeunes aveugles, située dans la ZHUN 8 de Mascara, a été baptisée au nom du chahid Djaïd Lahcen.

Après avoir inauguré un terrain de jeux en gazon synthétique à haï Baba Ali à Mascara, les autorités locales ont baptisé un jardin public au nom du chahid Mascari Mohamed Ali, ainsi qu’une pépinière à haï Bel Air.

Des moudjahidine et ayants droit, des cadres de la wilaya, des sportifs et des hommes de culture ont été honorés à cette occasion.

A Saïda, la célébration du 53ème anniversaire de l’indépendance a été marquée notamment par l’inauguration d’un groupe scolaire à Sidi Boubekeur et d’infrastructures sportives et par la remise de médailles et de diplômes aux moudjahidine.

A Relizane, cette double fête de l’indépendance et de la Jeunesse a été marquée par la remise de clefs de logements de type participatif au profit de 120 bénéficiaires au niveau du pôle urbain Bendaoud, l’inauguration de structures sportives de proximité en gazon naturel à Sidi Saada et Douar El Aoudj à Yellel, ainsi que par la pose de la première pierre d’une polyclinique et de deux lycées à El Matmar et Sidi Saada.

A Mostaganem, il a été procédé à la baptisation et l’inauguration de plusieurs structures de santé et de jeunesse aux noms des chouhada. Il s’agit d’un centre de santé dans la cité 5 juillet baptisé au nom du chahid Safi Djillali et de la maison de jeunes à haï Castors au nom du Chahid Djlidjel Ahmed.

Le film documentaire “Cassaigne, la geôle de la mort” du réalisateur Abderrahmane Mustapha, qui montre diverses formes de torture et exactions commises par le colonialisme français contre le peuple algérien, a été projeté à la maison de la culture Ould Abderrahmane Kaki. En outre, des victimes du devoir national, des veuves de chouhada et des moudjahidine et des sportifs en herbe ont été honorés.

A Tlemcen, un bureau de poste a été inauguré dans le nouveau pôle urbain Oujlida, commune de près de 30.000 habitants et une nouvelle bibliothèque communale a été baptisée au nom du chahid Yahia Touileb.

A Tissemsilt, les autorités civiles et militaires et les membres de la famille révolutionnaire ont procédé à l’inauguration d’une antenne de wilaya du centre national du registre de commerce, d’un laboratoire de contrôle de la qualité et de la répression de la fraude à caractère régional au chef-lieu de wilaya, ainsi qu’une recette des impôts et une antenne régionale des services agricoles dans la daïra de Lardjem.

La célébration de cet anniversaire a été marquée également par la réinhumation des restes de six (6) chouhada au cimetière de la commune de Larbaa dans la daïra de Lazharia, en présence des autorités locales et de représentants de la famille révolutionnaire. Il s’agit de valeureux martyrs tombés au champ d’honneur dans une bataille contre les forces coloniales françaises en 1958.

A Tiaret, un hommage appuyé a été rendu aux policiers retraités à l’occasion du 53ème anniversaire de l’indépendance, qui s’est distingué par l’inauguration d’une salle polyclinique à Oued Lily.