Le ministre de l’habitat met en garde :

Le ministre de l’Habitat révèle que 800 000 logements sociaux sont restés inoccupés par leurs propriétaires, durant six mois et plus.
Massiva Zehraoui – Alger (Le Soir) – Les logements sociaux restés inoccupés pendant une période de six mois et plus seront définitivement retirés à leurs acquéreurs. C’est là, l’avertissement du ministre de l’habitat, Kamel Nasri, qui répondait, jeudi dernier, à l’APN, à une question orale d’un député. Le premier responsable du secteur clarifie, dans ce sens, que s’il s’avère qu’un propriétaire a laissé son appartement vide durant six mois, « le contrat sera systématiquement résilié ».
Kamel Nasri précise, par conséquent, que les appartements en question seront octroyés à d’autres personnes. Il a souligné, dans ce registre, que des commissions d’enquête ont initié des investigations sur ce phénomène. Il en ressort que pas moins de 800 000 appartements sont restés inoccupés durant un laps de temps de six mois. Il fait également savoir que certains propriétaires de ces appartements recensés devront s’expliquer devant la justice.
Sur un autre plan, Kamel Nasri a fait part du lancement, dans les prochains jours, « d’une nouvelle opération de choix des sites au profit de quelque 40 000 souscripteurs au programme location-vente AADL, au niveau national, dont 20 000 à Alger ». Le responsable affirme que « cette opération intervient après que l’Agence AADL eut pu obtenir de nouvelles assiettes, afin de parachever son programme de logements ».
Le même responsable a indiqué que « d’autres opérations de choix des sites seront programmées en fonction de la disponibilité du foncier ».
Interpellé sur la remise des attestations d’affectation, entamée à la mi-juin, Kamel Nasri souligne « qu’elle se poursuivait normalement en dépit de l’enregistrement de plusieurs réserves par les souscripteurs concernés ». Il a fait état, dans ce contexte, « de fermes instructions données à l’Agence AADL quant au traitement de ces réserves pour un meilleur déroulement de l’opération.
S’exprimant, par ailleurs, sur la relance des travaux dans les chantiers, il a insisté sur la nécessité « de respecter des mesures de prévention contre le Covid-19 », pour pouvoir, « relever ce défi et rattraper le grand retard accusé par un arrêt des projets pour plusieurs mois. « J’appelle les travailleurs du secteur et l’ensemble des Algériens au respect des mesures préventives, devenues désormais plus que nécessaires. Nous devons nous unir contre la propagation du virus afin de pouvoir relancer les projets à l’arrêt et lancer de nouveaux projets au profit du citoyen », a-t-il soutenu.
Z. M.

Le soir d’algérie du 27.06.2020