Une vaste opération d’entretien visant plusieurs cités implantées à Oran sera lancée, dans les tout prochains jours, par le service de maintenance de l’Office de promotion et de gestion immobilière d’Oran. Ces travaux vont concerner la réfection de réseaux d’assainissement au niveau des cités, notamment au niveau de la cité des 50 logements bloc A (Usto), la cité des 790 logements bloc 606 /2 (Usto), la cité des 350 logements bloc A4 (Yaghmoracen) et la cité des 790 logements. Une opération de débouchage et des travaux de plomberie sont aussi prévus au niveau du garage de l’OPGI de la cité Lescure, au grand soulagement des usagers de cette aire de stationnement. Outre ce projet, des travaux de réfection de l’étanchéité sont lancés au niveau de la cité des 620 logements, bloc M, sise à Bir El Djir, la cité des 620 logements, bloc L, dans la localité de Bir El Djir et la cité des 50 logements, bloc A 5, sise à Sidi Ben Yebka.

De nombreuses cités relevant du patrimoine immobilier de cet office commencent, en fait, à s’effriter, provoquant de nombreux désagréments pour leurs occupants.

La liste des contrariétés est longue, à commencer par les infiltrations d’eau, la désagrégation progressive des façades des immeubles et la détérioration des parties communes (escaliers, paliers, caves…) faute d’entretien. A Haï Es-Sabah, la quasi-totalité des cités ne sont plus dans leur prime jeunesse et commencent à ressentir le poids des ans. Le service de maintenance de l’office a lancé plusieurs opérations pour la rénovation des façades fissurées dans la cité 64 logements sociaux de Haï Es-Sabah. Ces façades avaient été relookées, il y a quelques mois, à l’occasion de la mise en service commerciale du tramway d’Oran. Il ne s’agit pas, en fait, de la première opération de rénovation réalisée par l’office sur les façades «neuves» de ces immeubles.

Ces fissures apparues sur les devantures des immeubles seraient dues au manque de qualification des entrepreneurs qui avaient été chargés de la construction et à la qualité du ciment utilisé pour le ravalement des façades.

Au niveau de la cité des 1.000 logements, bloc M 2, au niveau du complexe d’Arzew, une équipe a été installée pour prendre en charge les travaux.

Source: le Quotidien d’Oran