Les bénéficiaires des logements ruraux groupés interpellent le wali de Mostaganem pour mettre fin à leur calvaire qui dure depuis 2013.

En effet, achevés en 2013 dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire, 50 logements ruraux groupés attribués à leurs bénéficiaires, demeurent toujours non habités au niveau de la zone El Amamra 1, dans la commune de Mansoura, daïra de Mesra, 13 km au sud-est de  Mostaganem. La cause principale a trait à la lenteur dans la réalisation des travaux de viabilisation et réseaux divers (VRD). Actuellement, les bénéficiaires trouvent toutes les peines du monde afin d’occuper leurs demeures.

Une source  de désagrément supplémentaire pour ses futurs occupants de l’habitat rural. Dans un autre registre, signalons que l’opération de relogement de l’année 2017 a été lancée dans la commune de Benabdelmalek Ramdane. Mercredi dernier, une cérémonie de remise de pré-affectations à 450 bénéficiaires a été organisée.

Les clés leur seront remises très prochainement, a-t-on souligné. Ces logements sont implantés à Benabdelmalek Ramdane (150 unités) et à Hadjadj (200) construits depuis l’année 2014 en plus de 100 autres unités du type logement promotionnel aidé (LPA). Ce relogement se poursuivra pour toucher 20 autres communes dans la wilaya.

Source: Elwatan le 07-02-2017

Commentaires