Il y avait du monde agrippé au grillage de l’enceinte de la mairie maintenu par un service d’ordre en cette matinée de jeudi. Des dizaines de citoyens en colère, ayant appris que le nouveau wali était en réunion avec les élus, pour débattre des questions de gestion de la ville, attendaient impatiemment sa sortie pour tenter de l’accrocher et de s’informer sur le devenir de la fameuse liste de logements qui devait être affectée dans le cadre du RHP (résorption de l’habitat précaire) et du social. Ils ne savaient plus à quel saint se vouer, ballotés entre une administration et une autre pour cet affichage à chaque fois reporté. Il s’est avéré qu’en marge des travaux, le chef de l’exécutif a instruit tous les responsables de daïra d’assainir au plus tôt cette liste en dépêchant en urgence, les brigades d’enquêtes dont les conclusions permettront aux différentes commissions de daïra de statuer et d’arrêter la liste des prétendants au logement. Cette liste provisoire fera l’objet des éventuels recours qui donneront lieu à la liste définitive. Le wali donne instruction que tout logement dépassant les 60% de sa construction sera pré-affecté à son bénéficiaire.

A la fin de la réunion, le wali est allé vers la foule et s’est entretenu avec quelques citoyens les rassurant qu’il y a des procédures à respecter pour vérifier les demandes et qu’il suit de très près le dossier. Il affirme que tout se fera dans la transparence et dans les normes. Les contestataires se sont dispersés par la suite dans le calme.

Lequotidien du 15.2.2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site