Selon un récent décompte des services de l’Urbanisme de la daïra d’Es-Senia, près de 200 constructions illicites ont été démolies depuis le début de l’année, dans les communes dépendant de la daïra. La dernière opération, menée il y a quelques jours par les services concernés, avait permis la démolition de 36 maisons et 6 fondations érigées sans permis de construire sur une exploitation agricole individuelle (EAI). Les responsables de la daïra épaulés par un important dispositif sécuritaire, ont investit l’ex Ferme ‘Djaider’ plus précisément l’EAI 8, dans le quartier de Hai Ezzouhour à la cité Commandant ‘Cherif Yahia’ ex-200 logements et ont procédé à la démolition de ces constructions illicites, qui selon des riverains ont été construites, il ya quelques années. Selon un communiqué de la wilaya, cette opération s’inscrit dans le cadre des instructions du wali d’Oran visant la protection des terres agricoles et la lutte contre le phénomène de constructions illicites. Selon les mêmes services, quelque 480 constructions illicites ont été démolies, ces 2 dernières années, dans la commune d’Es-Senia et ses localités. Ces démolitions englobent les constructions illicites, sur le domaine public, ainsi que les constructions et aménagements sans permis de construire. Les opérations de démolition lancées, conjointement, avec les services concernés, ont ciblé les grands bidonvilles de cette commune, notamment à Ain El Beida, Hai Sbika, Douar El Arab, l’ex résidence universitaire La Cumo, Hai Kara, etc. Les services de la commune ont, aussi, procédé à la démolition de plusieurs extensions illicites et des constructions réalisées sans permis de construire, dans le chef-lieu de commune et aux alentours immédiats de la cité des ‘200 logements’. Selon des sources proches de la commune d’Es-Senia, ces terrains serviront à la réalisation d’équipements d’utilité publique. A ce titre, un terrain de foot-ball a été réalisé sur un terrain récupéré à la ‘CUMO et un autre pour la réalisation d’une antenne administrative.

Les autorités locales ont, récemment, donné leur feu-vert aux APC pour une vaste opération de démolition de ces constructions. Les services de la wilaya d’Oran, en collaboration avec les services de sécurité, comptent sévir contre le phénomène des constructions illicites, qui ceinturent la ville d’est en ouest. Avec plus de 10.000 habitations, illégalement érigées à travers les communes de la wilaya dont 4.000 pour la seule commune d’Es-Sénia, les autorités locales ont récemment donné leur feu-vert pour une vaste opération de démolition de ces constructions. Dans la localité d’Aïn El-Turck, 30 villas et 40 habitations réalisées sans permis de construire, sur des terrains domaniaux ont été rasées, en présence des pouvoirs publics. Les responsables locaux préconisent la mise en place d’une stratégie de lutte contre le phénomène de prolifération des constructions illicites. Cette stratégie doit prendre en considération l’application des textes réglementaires et la nécessité de reboiser les sites après l’expulsion des indu-occupants. «Nous avons recensé entre 9.000 et 10.000 constructions illicites et logements de fortune, dont un grand nombre a été dénombré dans les bidonvilles des communes de Sidi Chami, Es-Sénia, Bir El-Jir et Gdyel», avait signalé l’ex wali d’Oran.

lequotidien-oran du 15.11.2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site