Près de 10.700 logements sociaux réalisés au pôle urbain de Oued Tlelat seront distribués avant la fin de l’année en cours, a-t-on appris hier de sources proches de la wilaya. Le pôle urbain de Oued Tlelat, constitué de 17.000 logements, dont 6.300 ont été distribués et 10.700 sont en cours de réalisation répartis sur trois sites.

Le premier comprend 3.000 logements programmés pour la distribution fin mars 202. Le deuxième comprend 2.500 unités programmées pour être distribuées fin mai 2020 et enfin le troisième site où sont réalisés 2.500 logements qui seront attribués à leurs bénéficiaires à la fin du mois de juillet.

Selon nos interlocuteurs les sites sont dotés d’établissements d’enseignement des trois paliers et d’une Sûreté. Par ailleurs, nos sources indiquent que près de 45.000 dossiers de demandeurs de logement sont en cours d’étude par la commission de daïra en perspective de la distribution de ce quota de logements. L’affichage des listes des bénéficiaires est programmé pour la mi-mars, ajoutent les mêmes sources. Une attribution attendue depuis plusieurs années par des milliers de familles occupant des habitations précaires dans la commune d’Oran et dans plusieurs autres communes.

En effet, en marge de sa visite d’inspection et de travail aux deux nouveaux pôles urbains d’Oued Tlelat et Ahmed Zabana de Misserghine le mois dernier, le wali d’Oran, M. Djellaoui Abdelkader, a annoncé la distribution durant cette année 2020 de plus de 11.000 logements sociaux dans le cadre de la formule à points. Le wali a souligné que la wilaya d’Oran a bénéficié d’un ambitieux programme de 50.000 logements de différentes formules, dont 24.000 logements sociaux-locatifs, 22.000 en formule de location/vente et 4.000 logements promotionnels aidés (LPA). Pour être prêt à ce grand rendez-vous, des commissions mixtes chargées d’étudier les dossiers des demandeurs de logements sociaux, entament des enquêtes dans plusieurs quartiers répartis sur sept secteurs urbains, a-t-on appris de sources proches de l’APC d’Oran. Plus de 40.000 familles ayant déposé un dossier pour un logement dans le cadre de la formule à points, sont concernées par cette enquête. Nos sources indiquent qu’après l’étude de plus de 90.000 dossiers de demandeurs, entamée avant l’été dernier, la commission de wilaya a exclu plus de 50.000 demandes pour diverses raisons. Les quelque 45.000 dossiers restant après l’assainissement font l’objet d’une enquête approfondie, menée par des commissions installées dans chaque secteur urbain. Nos sources indiquent que chaque secteur urbain a mis en place des commissions, présidées par le directeur du secteur, qui auront pour mission d’enquêter auprès de toutes les familles concernées dans leur secteur. A ce titre, la wilaya d’Oran vient d’établir un calendrier pour l’affichage des listes des bénéficiaires des logements sociaux dans plusieurs daïras pour l’année en cours, a-t-on appris de la cellule de communication de la wilaya d’Oran. Ce calendrier a été établi après l’achèvement des enquêtes et l’examen des dossiers par les commissions de daïras qui supervisent les communes d’Oran, Béthioua, Ain El Bia, Misserghine, Ain El Kerma, Hassi Mefsoukh, Hassi Bounif, Bousfer, El Ançor et Arzew.

Les chefs de daïra ont indiqué que l’étude des dossiers et les enquêtes-ménages sont actuellement en cours et toutes les dispositions ont été prises pour afficher les listes dans les délais. Le retard dans l’attribution des programmes achevés des logements sociaux dans plusieurs communes de la wilaya est à l’origine de plusieurs actions de protestation des mal-logés à travers la wilaya d’Oran, notamment les habitants des bidonvilles à l’image d’Es-Senia, Aïn El-Turck.

Lequotidien d’oran du 17.02.2020