Les souscripteurs aux logements Cnep-Immo de la nouvelle ville de Ali Mendjeli sont revenus à la charge, hier, en se rassemblant devant le cabinet du wali pour solliciter son intervention, pour la nième fois, en faveur d’une accélération de l’étude des recours ainsi que les ultimes travaux de viabilisation.

Les 2.741 souscripteurs qui attendaient depuis des années, ont été convoqués récemment pour compléter leurs dossiers. Selon le président de l’association des souscripteurs, M. Boulkout, «nous demandons une accélération des procédures d’étude des recours. Car beaucoup d’entre nous craignent que maintenant qu’il a été décidé que les souscripteurs de AADL Constantine seront également servis par la Cnep, les choses tardent plus qu’il n’en faut et qu’ils soient dépossédés de leurs droits au profit de ces nouveaux venus». Et de faire savoir que «les souscripteurs de la Cnep-Immo sont globalement satisfaits de l’opération, à l’exception bien sûr de ceux qui ont été écartés, suite à l’enquête et l’opération de filtrage qui a montré que les concernés ont bénéficié d’un toit dans le cadre d’autres formules de logement». Et de poursuivre que «pour nous, on peut dire que l’opération s’est bien déroulée et nous n’attendons que la finalisation de celle afférentes aux recours». Et à ce propos, dira-t-il, «nous ne voyons pas pourquoi on doit attendre plus que le nécessaire pour entrer en possession de nos appartements». Et d’ajouter «nous y avons rêvé pendant plus de sept ans aujourd’hui et c’est plus qu’il n’en faut».

Toujours selon notre interlocuteur, le chef de cabinet les a reçus et a promis d’appeler les responsables de Cnep-Immo et de les inciter activer et accélérer l’étude des recours, pour pouvoir aborder la phase des payements des premières tranches du prix des appartements. Mais également d’activer les travaux de VRD au niveau des unités de voisinage ou UV 01, 10, 17 et 18 où se trouvent les logements en question.

source: le quotidien d’Oran