La gestion des ordures dans la capitale continue d’alimenter la chronique depuis quelques semaines. Les autorités locales et les élus de la capitale semblent avoir fait de l’environnement et de la propreté leur cheval de bataille. En effet, après les différentes sorties de travail et d’inspection du wali d’Alger dans plusieurs circonscriptions que compte la wilaya, pour notamment l’amélioration du service public, le dernier jour de l’année 2013 s’est vu marqué par la sortie sur terrain de la ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire, Dalila Boudjemaa, en compagnie du wali de la capitale Zoukh Abdelkader, de la directrice de l’Gecetal Souhila Ladjrem, et du directeur générale du même secteur Tolba. Une visite qui les a guidés dans plusieurs site relevant des établissements publics locaux qui interviennent dans le domaine de l’environnement, de l’hygiène et de la salubrité à savoir, entre autres, Extranet, qui est une entreprise, créée par la wilaya d’Alger et qui compte déjà plus de 3 000 fonctionnaires et agents de propreté, elle dispose également de 400 camions-bennes et elle se charge de la collecte des déchets dans les 29 communes non couvertes par NetCom. Ainsi, le centre d’enfouissement de Ouled Fayet, sera irréversiblement fermé aux dires de Dalila Boudjemaa lors de cette large visite. «Ce lieu était une décharge sauvage et depuis octobre 2001, puis a été réhabilité en un centre d’enfouissement technique (CET) en dira Souhila Ladjrem, directrice de la Gestion des centres d’enfouissement technique de la wilaya d’Alger (Gecetal). Et d’ajouter «après sa fermeture officielle annoncée, aujourd’hui, par madame le ministre, il deviendra une aire de jeux, de promenade et de détente familial. Ladjrem, s’étalera, ensuite, sur la stratégie du lieu et la densité habitante que commence à avoir le site et ses alentours. Pour l’avenir et dans le cadre des perspectives traces par le gouvernement et le ministère de l’Environnement, plus particulièrement, «ce site sera intégré dans un plan d’aménagement spécial, car Ouled fayet sera un nouveau grand pôle urbain», a révélé la ministre, pour sa part. Toutefois, l’on ne peut s’empêcher sur certains sites visités, de relever la situation pitoyable des riverains rencontrés sur place. Ces derniers n’ont pas raté l’opportunité pour crier leur misère qui diffère d’un quartier à un autre et d’un citoyen à un autre, et fustiger le laxisme des autorités à leur égard. On l’aura compris, les citoyens relèguent en second plan les soucis de l’environnement devant leur condition de logement. C’est pourquoi, le wali d’Alger, s’est vu contraint de déclarer, en marge de cette visite de lâcher un peu du leste et révéler qu’un quota important de logements sera prochainement distribué dans les meilleurs délais sans pour autant préciser la date. «Les dossiers acceptés ouvrent droit à un logement, et les habitants des quartiers précaires de Baraki (Diar El-Baraka) sont concernés par cette opération», a-t-il quand même concédé.

 

le Courrier d’Algérie Du 02.1.2014