MOSTAGANEM – Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri, a annoncé, jeudi à Mostaganem, que la révision des lois régissant le secteur, en particulier celles liées à l’urbanisme et la ville, se fera à travers une large consultation de tous les acteurs et avec la participation de la société civile locale.

Lors de sa visite d’inspection dans la wilaya, M. Nasri a souligné qu’un travail est en cours au niveau de son département ministériel pour revoir les lois relatives à l’urbanisme en coordination avec de nombreux spécialistes et experts algériens établis dans le pays ou à l’étranger.

“Parvenir à une nouvelle formule pour ces instruments juridiques, qui seront incorporés dans une seule loi, se fera en consultation avec les acteurs de la société et après débat sur les nouveaux changements et prise en charge des questions liées au développement durable, à l’environnement, au changements climatiques et autres”, a-t-il expliqué.

“L’urbanisme concerne la société et n’est pas uniquement lié à un secteur ou une administration, ce qui nécessite l’implication de la société civile dans les nouveaux textes en vue de leur application en toute précision et le respect de leurs règles”, a affirmé le premier responsable du secteur, expliquant que l’extension de la ville nécessite une vision technique, réglementaire et urbaine.

Au sujet des zones d’ombre, M. Nasri a instruit les responsables locaux à effectuer un inventaire précis des besoins de chaque région en vue de lancer un programme d’urgence pour l’ouverture de pistes, le désenclavement de la population, l’amélioration du cadre de vie et de l’alimentation en eau potable et le raccordement à l’assainissement et l’électricité.

 

A Mostaganem, 84 zones d’ombre, réparties sur 26 communes des 32 communes que compte la wilaya, ont été recensées. Elles nécessitent une enveloppe de 3,2 milliards DA pour la concrétisation d’opérations de développement, selon les explications fournies par les responsables du secteur de l’urbanisme et de la construction.

Le ministre a ordonné le transfert de 814 millions DA des affectations financières restantes pour les opérations d’aménagement urbain et extérieur, et le lancement des programmes d’urgence au profit de ces zones en coordination avec les services de la wilaya.

Lors de sa visite, M. Nasri a posé la première pierre pour la réalisation de 2.400 logements de type location/vente «AADL» et a présidé une cérémonie de distribution symbolique de 950 logements de différents programmes.

Il a également présidé une réunion d’évaluation de son secteur au niveau local, avant d’inspecter des projets et d’accorder à la wilaya de Mostaganem un quota supplémentaire de 350 aides à l’habitat rural.

 

APS Du  jeudi, 01 octobre 2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site