La construction de logements par le secteur public a englouti 69 milliards de dollars depuis 2010.

Tebboune conteste certaines statistiques, notamment les 37 milliards de dollars qui relèveraient du privé. Selon le ministre, le plus gros des livraisons sont effectuées par le secteur privé qui livre 320.000 logements/an. Les chiffres ne sont pas fondés sachant que le privé livre uniquement 5000 unités. Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a inauguré, hier, à la Safex (Société algérienne des foires et exportations) la 24ème édition du Batimatec ou Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics. L’évènement qui regroupe 1200 exposants, un nombre qui sera haussé de 300 autres, l’année prochaine, voit une forte présence des sociétés algériennes liées au secteur. Soit 50% du total des acteurs présents. Le ministre a longuement visité les stands des exposants, particulièrement ceux portant l’emblème national. Tout un message de Tebboune qui signale que le bâtiment a un taux d’intégration de 85% dans notre pays, ce qui est synonyme d’une importante manne financière en monnaie forte sauvegardée au bénéfice de l’Etat. L’évènement qui regroupe différentes nationalités de participants dont des Turcs, des Espagnols et des Français est considéré comme étant l’un des plus importants rendez-vous de l’habitat et de la construction dans le Bassin méditerranéen. «C’est l’occasion pour les producteurs nationaux de vendre leurs produits», a clamé le ministre qui souligne l’importance de Batimatec. Selon Tebboune, la construction de logements par le secteur public a englouti 69 milliards de dollars depuis 2010. Il a ajouté que l’Aadl I est désormais révolue, du moins pour le reste du territoire national, car seul Alger voit quelque retard dans le programme Aadl 1 lequel sera bientôt achevé, c’est-à-dire dans les tout prochains mois.
Annaba et Oran passent à l’Aadl II a dit le ministre qui a rappelé que la production nationale, finalement très dynamique et effective, a épargné au Trésor public et selon des statistiques émises par les douanes algériennes 1 milliard 400 millions de dollars en réserves de changes. Tebboune a indiqué que le LPP a participé à stabiliser le prix du mètre carré à 120.000 DA soit 12 millions de centimes, le m2. Tebboune a par ailleurs contesté le chiffre du fameux million de logements vides à Alger et expliqué que si logement vide il y a, il n’appartient pas au public car 220.000 logements sont éventuellement occupés par des citoyens qui n’en étaient pas destinataires à l’origine.

Source: L’expression 24-04-2017

Annonces immobilières

  • Local avec trois rideaux

    Salam , je mets en vente un local avec 3 rideaux avec un appartement f4 au niveau du boulevard 5 à Alger centre Un espace merveille pour un commerce ( chorome , Une agence , une Salle de sport , une supérette ou autre) Remarque: […]

  • Echange appartement social F3 Birtouta

    Echange appartement social F3 cte ouled mendil Birtouta L’article Echange appartement social F3 Birtouta est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

  • VILLA STYLE MAROCAIN

    VILLA 3 ETAGE ET DEUS FACADE FIHA 117 M 5CHAMBRE 2 TOILETTE DEUX DEBARA ET GARAGE POUR DEUX VOITUR FINI TOUS FAYANCE MEME LES CHAMBRE L’article VILLA STYLE MAROCAIN est apparu en premier sur Annonce immobilière en Algérie. […]

Commentaires