Vaste opération de relogement

Plus de 2000 familles du bidonville dit “El-Match” ont été relogées.

Le wali de Skikda, Hadjri Derfouf, a animé, lundi, une conférence de presse où il était question des opérations de relogement des habitants des bidonvilles dans le cadre du programme de la résorption de l’habitat précaire. Le chef de l’exécutif s’est félicité de la réussite de la première phase, où plus de 2000 familles du bidonville dit “El-Match” ont été relogées, en attendant les 211 autres qui ont été repêchées après les recours. Cependant, d’un ton ferme, le chef de l’exécutif avertira tous ceux qui, de près ou de loin, participent à la construction d’autres gourbis sur ce site, citant comme exemple la centaine de constructions illicites, dont 117 dans la commune de Filfila, qui ont vu le jour durant le week-end. Concernant les familles exclues du relogement du bidonville “El-Match”, le wali rassurera qu’ils seront de nouveau recensées et qu’une étude au cas par cas sera lancée après le relogement des 211 familles repêchées. Il expliquera, toutefois, que les habitations précaires seront automatiquement rasées et qu’il n’y aura aucune concession, notamment en faveur des familles qui refusent de quitter leurs gourbis, sous prétexte qu’elles sont nombreuses et exigent un deuxième logement.   “S’ils refusent de quitter leurs gourbis, ils seront dépossédés du logement attribué”, menacera-t-il.
À rappeler que les opérations de relogement des 211 familles restantes du bidonville “El- Match” et des bénéficiaires des autres bidonvilles Zefzef 1 et 2, soit un total de 420 unités, seront lancées incessamment. Le tirage au sort pour la désignation des logements était prévu hier et aujourd’hui, selon le wali toujours. Le conférencier révélera aussi qu’un recensement sera effectué pour les habitants de Zefzef 3, alors que l’attribution est prévue après les élections locales, au même titre que les bénéficiaires des logements des autres bidonvilles, des habitants du vieux bâti du centre-ville et des bénéficiaires de logements sociaux. À signaler que sur les 11 148 logements sociaux en voie d’achèvement dans les communes de Skikda et Filfila, 4320 unités sont prêtes à l’attribution. “Nous avons assez de logements pour éradiquer tous les bidonvilles de la ville”, dira le wali. Tout en indiquant que 23 921 logements tous programmes confondus sont en cours de réalisation, et que 16 000 sont prêts à l’attribution. Les autres logements sociaux achevés dans les autres communes seront attribués après les élections locales

Source:Liberté11-10-2017


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site