Une fin de semaine marquée par deux opérations de relogement qui ont concerné plus de 200 familles.

Le lancement de la première étape de la 26e opération de relogement a été marqué par le relogement d’un nombre important de familles. Les autorités de la wilaya ont donné la priorité aux occupants des terrasses, des caves et des immeubles menaçant ruine.

L’opération a été entamée mercredi par le relogement de 108 familles occupant des habitations précaires et des terrasses d’immeubles au niveau des circonscriptions administratives de Sidi M’hamed, Bab El Oued et Birtouta. L’opération s’est poursuivie jeudi par le relogement également de 108 familles issues d’un bidonville dans la commune de Bourouba.

S’agissant de la première vague de familles qui ont été relogées mercredi, les walis délégués des circonscriptions administratives ont supervisé l’opération à travers les communes d’Alger-Centre et d’El Madania relevant de la circonscription administrative de Sidi M’hamed, la commune de La Casbah relevant de la circonscription administrative de Bab El Oued, et celles de Tassala El Merdja et d’Ouled Chebel relevant de la circonscription de Birtouta.

Les familles relogées ont bénéficié de logements publics locatifs (LPL) au niveau des deux cités 1988 et 2400 Logements dans la commune d’Ouled Fayet (Alger- Ouest). S’exprimant dans ce cadre, la présidente de l’Assemblée populaire communale (APC) d’El Madania, Habiba Ben Salem, a fait savoir que sa collectivité avait bénéficié d’un quota de 72 logements dans le cadre de cette opération, dont 69 familles issues de Diar El Mahçoul et 3 autres habitant Haï Essalam.

La commune d’Alger-Centre a bénéficié, quant à elle, du relogement d’une famille de 4 personnes qui occupait un véhicule abandonné, a précisé Fouzia Naama, wali déléguée de la circonscription administrative de Sidi M’hamed.

L’opération de relogement au niveau de sa circonscription administrative se poursuivra dans les prochains jours pour le reste des familles de Diar El Mahçoul et d’autres quartiers d’Alger-Centre, a fait savoir Mme Naâma, précisant que les services de la wilaya élimineront directement les extensions anarchiques installées par des citoyens autour des immeubles.

La responsable a affirmé que l’opération avait permis la récupération d’une importante assiette foncière à Haï Essalam après l’éradication du bidonville qui s’y trouvait depuis de longues années, précisant que le terrain récupéré sera aménagé en aire de jeu et de loisirs au profit de la population locale dans une quinzaine de jours.

 

Pour sa part, le président de l’APC d’Alger-Centre, Abdelhakim Bettache, a indiqué que 45 familles occupant des terrasses et des caves d’immeubles en plus de cinq familles occupant des bâtiments vétustes sis à la rue des Frères Benaïssa et à Telemly ont été relogées.

L’APC de La Casbah a bénéficié, quant à elle, du relogement de 17 familles qui vivaient au 10, rue Benchouikh, selon son président Amar Zetili, qui a signalé qu’une seule famille n’avait pas encore été relogée, son éligibilité n’ayant pas encore été établie.

108 familles de Bourouba relogées à Ouled Fayet

Outre l’opération de relogement qui s’est déroulée mercredi, 108 familles, occupant un bidonville aux Eucalyptus (commune de Bourouba), ont bénéficié, jeudi, de logements publics locatifs (LPL) dans la commune de Ouled Fayet, au titre de la première phase de la 26e opération de relogement lancée par la wilaya d’Alger pour éradiquer l’habitat précaire.

L’opération, qui a débuté tôt dans la journée de jeudi, a concerné des familles occupant un bidonville aux Eucalyptus, commune de Bourouba dans la circonscription administrative d’El Harrach, qui ont bénéficié de logements LPL au niveau de la commune d’Ouled Fayet, dans la circonscription administrative de Chéraga, et ce, en application du calendrier de relogement qui s’inscrit dans le cadre de la 26e opération lancée mercredi par les services de la wilaya d’Alger.

En marge de la supervision de l’opération de relogement, le wali délégué de la circonscription administrative d’El Harrach, Mehdi Bouchareb, a souligné que l’opération a permis de récupérer une assiette foncière d’un hectare, qui sera consacrée à la réalisation d’espaces de loisirs et de distraction en faveur des enfants et des jeunes.

Des moyens matériels et humains ont été mobilisés pour assurer le bon déroulement de l’opération et la destruction immédiate des habitations précaires pour éviter leur occupation à nouveau.

Pour rappel, le wali d’Alger, Abdelkhalek Sayouda, avait annoncé en début de semaine la distribution de 3000 logements publics locatifs (LPL) à travers toutes les circonscriptions administratives de la capitale, en priorité les familles vivant dans des habitations précaires et des terrasses d’immeubles. 

source : Elwatan du 26 JANVIER 2020