Un député de la wilaya de Djelfa a saisi récemment le ministre de l’Intérieur, l’exhortant à ordonner l’ouverture d’une enquête sur les attributions de logements vacants, situés au centre-ville du chef-lieu et appartenant à l’Office local de promotion et de gestion immobilières (OPGI). Le député en question assure que l’enquête ouvrira la boîte de Pandore sur de nombreuses opérations d’attribution d’appartements, effectuées dans l’opacité la plus totale, alors que ces logements auraient pu être vendus aux enchères publiques pour renflouer les caisses de l’OPGI. D’après le courrier du membre de l’APN, ces distributions de logements ont été faites sous le règne de plusieurs walis.

 

Source : Liberté Algérie du 16.01.2020