Le programme de logement de type locationvente (AADL), qui compte 470 000 unités de logements, coûtera au Trésor public 2 465 milliards de DA, a fait savoir, lundi à Alger, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar. Dans le cadre de ce programme, 111 073 unités ont été réalisées et 285 726 unités sont en cours de réalisation, en attendant le lancement de la réalisation de 73 201 autres unités, a relevé le ministre lors d’une rencontre avec 37 associations et représentations des souscripteurs de cette formule sur un total de 46 associations conviées. Le secteur compte lancer la réalisation du programme 2019 qui prévoit la réalisation de 90 000 unités pour un montant de 462 milliards DA, afin de prendre en charge tous les souscripteurs ayant versé la première tranche du prix du logement, a indiqué le ministre. Il a souligné à ce propos que ces rencontres avaient permis de régler 18 points communs et de définir 104 autres représentants des préoccupations personnelles, dont certaines ont été prises en charge. Rappelant l’inscription, au titre de l’exercice 2019, d’un programme de 90 000 logements avec un montant de 472 milliards DA, “en dépit des difficultés financières du pays”, M. Temmar a fait état d’une décision pour la prise en charge des souscripteurs inscrits en 2001-2002 ayant atteint 70 ans dans le cadre de la kafala et de la note ministérielle du mois d’avril 2018. Le secteur a accordé le choix des sites, en prenant en considération la date du dépôt, la distance entre le lieu de travail et le lieu de résidence, la disponibilité des logements au niveau des différents sites et la disponibilité du foncier, a ajouté le ministre. Concernant les entreprises ayant accusé du retard dans la réalisation des projets (70 000 unités à fin août 2017), M. Temmar a fait état de la résiliation des contrats de près de 10 000 logements dont la réalisation est confiée à 8 entreprises, dont 4 étrangères, dans les wilayas de Biskra, Bouira, Tébessa, Tlemcen, Guelma, Mascara, Tissemsilt et Aïn Defla. Dans le même cadre, les travaux de réalisation ont été relancés pour plus de 35 000 logements en sus du règlement du problème du foncier dans la majorité des wilayas, à l’exception d’Alger et Tizi Ouzou où des efforts sont consentis pour y remédier. Par ailleurs, 54 460 recours ont été enregistrés dont 18 226 ont été acceptés, 3 273 autres acceptés sous réserves et 15 833 en cours d’examen concernant notamment le programme AADL 2, en attendant l’annonce des résultats fin mars 2019.

Source: Liberté Algerie



Commentaires