Un programme de 40.000 logements sera distribué au cours de l’année, a annoncé le responsable de l’exécutif local : 20.000 logements publics locatifs, 18.000 de type location-vente et 2.000 logements promotionnels aidés.
Àpropos de la formule LPA, 79 parmi les bénéficiaires du programme 159 logements à Belgaïd ont déjà reçu, le 3 février, les clés de leurs appartements. La wilaya relancera plusieurs projets à l’arrêt totalisant un programme de 5000 logements publics locatifs en souffrance depuis des années. Cette démarche fait suite à une série de mesures décidées par l’OPGI, permettant la relance de ces programmes. Certains projets n’ont pas démarré. Il y a eu la résiliation d’un contrat qui liait le maître d’ouvrage, à savoir l’OPGI, à une entreprise chargée de la réalisation de 700 logements à Bethioua, et ce, après plusieurs mises en demeure et l’accomplissement de toutes les procédures administratives nécessaires. Les procédures pour le choix de nouvelles entreprises de réalisation du programme des 700 logements ont été entamées. L’autre projet relancé concerne le programme LPL 2000 logements qui sera réalisé à Oued Tlélat. Il devait initialement être lancé dans la commune d’Es Sénia, mais faute d’assiette foncière, il a été délocalisé. Sur un total du programme de 55 500 logements, 21.000 unités sont en cours de réalisation, dont 15 000 de formule Aadl, 11.000 logements sociaux et 1000 LPA. La réception de ces programmes va permettre, selon les responsables locaux, de répondre aux besoins d’une bonne partie des demandeurs de logements, notamment ceux concernés par le système du barème de notation. Aussi, ajoutent-ils, cela va permettre d’éradiquer une bonne partie des points noirs qui entourent la ville. Le wali a affirmé que les autorités sont déterminées à mener tous ces projets à terme.

Amel S. Elmoudjahid du 19.02.2021