Home Actualité du logement en Algérie CHLEF: Des logements réalisés non encore attribués

CHLEF: Des logements réalisés non encore attribués

0

Le wali, accompagné du P/APW, des directeurs de l’exécutif concernés et des autorités de la daïra de Taougrit, s’est rendu, ce jeudi, aux communes de Taougrit et Dahra pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de plusieurs projets relevant des secteurs de la santé, les travaux publics, les transports, l’urbanisme et l’habitat, l’énergie et les mines, la formation professionnelle, etc.

A Taougrit, en visitant le chantier d’une polyclinique, il a constaté un retard dans la réalisation des travaux. Il a ordonné aux responsables concernés d’appliquer la procédure des pénalités de retard d’une part, d’autre part de procéder à la résiliation du contrat avec l’entreprise réalisatrice s’il n’y a pas d’évolution dans un délai n’excédant en aucun cas un mois. Dans la même commune, il a inspecté la réalisation de deux chemins de wilaya et dans celle de Dahra l’état de la route reliant le chef-lieu de commune aux douars de Sidi Moussa et Ouled Abdelkader. Il a instruit les responsables concernés d’une nouvelle procédure de réalisation des routes permettant de mettre fin aux problèmes de l’isolement, le plus souvent total, de la population et constituant une condition pour une solution durable des problèmes des populations rurales.

A la commune de Dahra, la délégation a visité les travaux de réalisation d’un CFPA d’une capacité de 250 places pédagogiques et dont les travaux accusent à ce jour un taux d’avancement de 65%. Il a constaté également un retard dans la réalisation des travaux. Il a sensibilisé les responsables concernés sur les causes de ce retard et leur a demandé de prendre toutes les dispositions règlementaires jugées nécessaires pour que le centre soit effectivement opérationnel pour la rentrée professionnelle du mois de février 2014. Il a ensuite expliqué la procédure à suivre pour fixer les spécialités et de l’entamer le plus rapidement possible. L’instruction demeure valable pour tous les futurs centres du territoire de la wilaya.

Dans les deux communes, plusieurs projets pour une meilleure qualité de vie ont été visités ou proposés à l’image de l’amélioration urbaine, l’électrification rurale, l’assainissement, l’alimentation en eau potable et en gaz naturel, etc. Il s’est entretenu longuement avec les populations même de certains douars pour la fixation des priorités dans les futurs programmes de développement local. Il leur a expliqué que leurs revendications légitimes seront prises en charge d’une manière progressive et que le développement se poursuit. Au niveau des chantiers de logements dans les deux communes, il a constaté le même problème qu’au niveau des communes de trois daïrate déjà visitées, en l’occurrence Beni Haoua, Ouled Ben Abdelkader et Oued Fodda. Les logements sont achevés ou en voie de l’être mais l’entame de la procédure de la réalisation de VRD faite en retard. Il a décrié cette manière de faire au niveau des communes déjà visitées. A la commune de Ouled Ben Abdelkader, il a accusé les responsables de l’OPGI de « mauvaise gestion ». Ce jeudi, il a encore déploré cette situation et a réitéré l’instruction « l’entame de la procédure de la réalisation des VRD et autres travaux doit se faire lorsque les logements accusent un taux d’avancement des travaux de 15% » et d’ajouter : « Des milliers de citoyens attendent la distribution de logements mais cette dernière ne peut se faire à cause des VRD qui ne sont pas encore achevés ou entamés dans certains cas ».

Pour les chantiers de logements en cours, il a été clément pour les responsables et a demandé d’entamer la procédure de réalisation des VRD le plus rapidement possible. Pour les projets à lancer dorénavant, il a été catégorique : « Si les logements dépassent un taux d’avancement des travaux de 15% et que la procédure des VRD n’est pas encore entamée, je prendrai des sanctions draconiennes à l’encontre du ou des responsables défaillants ». D’autre part, il a signifié d’une manière claire aux responsables de l’OPGI qu’il n’est pas un adepte du bricolage. Il a expliqué les opérations à mener pour un meilleur embellissement des cités. Le premier responsable de la wilaya veut des cités propres, vertes et illuminées et dotées de toutes les structures d’accompagnement nécessaires. Il veut un meilleur cadre de vie de la population et une meilleure protection de la santé des citoyens.

 

Source : lequotidien d’oran

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here