ORAN- Quelque 153 familles détentrices de pré-affectations et résidant dans de vieux bâtis des quartiers d’El Hamri et Mediouni (Oran) ont été relogées, dimanche, au pôle urbain de Belgaïd, dans la commune de Bir El Djir, a-t-on constaté.

Tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés pour la réussite et le bon déroulement de cette opération, suivie directement par la démolition du vieux bâti, ou résidaient ces familles.

Dans une déclaration à la presse, le wali d’Oran, Abdelkader Djelaoui, a souligné que ces familles avaient introduit des recours en 2011 avant de bénéficier en 2016 de pré-affectations pour bénéficier de nouveaux logements de type F3. Il a également fait état de la réception en 2020 et 2021, de 60.000 logements de différentes formules.

Dans ce cadre, le même responsable a souligné qu’au titre de l’année en cours, plus de 8.000 logements publics locatifs seront attribués par les points, 4.000 autres similaires dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire (RHP) dans les communes de la wilaya, à l’instar de Oued Tlélat, Misserghine, Bethioua, Benfréha, Bousfer et autres.

Durant la même période, il est prévu la distribution de 1.000 autres logements de type LPA et plus de14.600 logements de type location/vente (AADL) au nouveau pôle urbain « Ahmed Zabana » de Misserghine.

De son côté, le directeur de l’office de promotion et de gestion immobilières, Mohamed Baroud, a souligné que cette opération, première du genre cette année, a permis d’exclure dix familles de cette opération du fait que les enquêtes avaient révélé que les chefs de ces familles avaient bénéficié de logements.

Le même responsable a également annoncé que d’autres opérations sont prévues cette année dans le cadre du programme de relogement par points et au titre du RHP.

Source : aps du 19.01.2020