Sur les 112 familles concernées par une opération de relogement sur tout le territoire de la commune de Tiaret, 14 à 25 familles l’ont été au niveau de la jumenterie, le centre équestre Emir Abdelkader et au niveau du douar Brahmia, au titre du tracé du chemin de fer. Ces dernières ont obstrué, hier matin, la voie menant vers le haras national Chaou Chaoua (jumenterie) et vers le centre national d’insémination artificielle.

Quelques dizaines de citoyens, – résidents pour certains depuis quelques années, mais non concernés par l’opération relogement initiée dernièrement par les autorités locales au titre de la résorption de l’habitat précaire et pour certains pour les besoins de l’assainissement du foncier -, ont obstrué, hier matin, la voie menant vers le haras national Chaou Chaoua (jumenterie) et vers le centre national d’insémination artificielle. Sur les 112 familles concernées par cette opération sur tout le territoire de la commune de Tiaret, 14 à 25 familles le sont au niveau de la jumenterie, le centre équestre Emir Abdelkader, et au niveau du douar Brahmia, au titre du tracé du chemin de fer.

Contacté à ce sujet, le maire, Rabah Boutheldja, évoque «la prise en charge de ceux réellement établis sur ces territoires et préalablement recensés», mais d’autres sources parlent de «personnes non concernées qui, au fait de l’opération de relogement, ont vite fait de venir grossir les rangs».

Cela intervient au lendemain de l’opération du tirage au sort qui a eu lieu jeudi après que l’OPGI a arrêté la date du recasement qui devrait se faire au niveau de la nouvelle ville à Zmala.

En plus des résidants qui empiétaient sur le domaine du haras national depuis des décennies à celui de l’ex-gare où devait s’implanter un projet immobilier, en passant par Gherieb Zaccar, à ceux de la ferme Bojo (Mezhoud) et d’autres, les citoyens concernés ont fait l’objet d’enquêtes approfondies sous la direction du chef de daïra.

L’opération vise à «éradiquer les dernières poches de misère qui ceinturent Tiaret après que pas moins de 11 000 logements ont été distribués ces dernières années», a fait savoir le wali à l’issue de sa visite marathon dans les dédales de la ville de Tiaret la semaine passée.

Source: El Watan