Après le recasement de 4 000 familles au mois de juin dernier, dans la wilaya d’Alger, une seconde opération de relogement est programmée fin août prochain et concernera 1 000 autres familles. Pour cette fois-ci, l’opération touchera entre autres, les occupants de caves et terrasses.

La date de la prochaine opération de relogement dans la capitale est connue, à savoir fin août, début septembre prochain, mais aucun site n’a encore été arrêté pour le moment.
«Nos services sont en train d’étudier les dossiers des futurs bénéficiaires et c’est au fur et à mesure que nous avancerons dans le tri et la sélection que nous arrêterons les sites concernés. De toutes les manières, nous procédons toujours par priorité», affirme une source proche du dossier qui précise que 1 000 familles seront concernées.
La wilaya d’Alger a décidé, en effet, de procéder dorénavant par phase, explique toujours notre source : «La dernière opération de relogement qui a consisté au recasement de 4 000 familles en l’espace d’une semaine a été épuisante. C’était un record jamais égalé jusque-là, mais qui a aussi ses risques. Mobiliser 2 000 camions et la main-d’œuvre de toutes les Epic de la wilaya pour le déménagement peut à la fois saturer et geler la gestion de la ville. C’est pour cela que nous préférons agir dans l’avenir d’une manière régulière et tranquille, à savoir le relogement de 1 000 familles tous les deux mois.»
Pour rappel, l’opération de relogement dans l’Algérois cible cinq axes : les bidonvilles, chalets, immeubles menaçant ruine, caves et terrasses, et enfin quartiers populaires.
L’opération du mois de juin dernier a touché six sites de chalets, 500 familles habitant des immeubles menaçant ruine ainsi que plusieurs bidonvilles.
«La prochaine opération touchera entre autres des familles logeant dans des caves et terrasses», précise la même source qui souligne par ailleurs, que la wilaya d’Alger ne compte plus que trois sites de chalets dont les familles seront recasées avant la fin de l’année en cours.
Enfin, il est à signaler que l’opération de relogement dans la capitale se poursuivra jusqu’à l’épuisement du stock de logements sociaux disponible qui est de 22 000 unités

Source: le Soir d’Algerie