Plus de 5000 logements sociaux réalisés dans la wilaya de Constantine demeurent encore bloqués et attendent encore leur attribution à cause des travaux de VRD et de viabilisation non encore achevés», a révélé le directeur de l’OPGI, Abdelghani Dib , lors de la visite effectuée mercredi dernier, par le wali de Constantine, Kamel Abbes, dans les communes de Zighoud Youcef et Beni Hmidene.

Le directeur de l’OPGI a indiqué que ces travaux sont à la charge de la direction de l’urbanisme et de la construction (DUC). «Quand nous avons saisi les services de la DUC pour les travaux de VRD des logements sociaux, ils ont affirmé avoir reçu des instructions de leur tutelle pour les transférer à l’OPGI.

Il y a des sites où on ne peut pas faire ce transfert, car ce sera trop tard, les travaux ont été lancés par la DUC. Il nous faut pas moins d’une année de procédures pour faire le transfert», a expliqué le même responsable au wali, en estimant que la DUC doit achever ce qu’elle a commencé. Face à cette situation de défaut de coordination entre ces deux directions, le wali n’a pas manqué d’exprimer son étonnement et accuser les services de la DUC d’avoir bloqué les projets.

Car, selon lui, ils ne devraient pas annuler des opérations qui ont été déjà lancées, comme ils l’ont fait auparavant. Ce manque de communication entre les responsables a fini par pénaliser les demandeurs de logement, qui attendent cette attribution depuis des années. Dans le même contexte et concernant les travaux de VRD, le premier responsable de la wilaya a précisé : «Dorénavant, vous ne pouvez plus annuler unilatéralement ces opérations, car vous avez mal interprété les instructions de la tutelle.

En plus, la DUC doit prendre en charge tous les travaux de VRD des programmes LSP achevés.» Le wali a instruit aussi les mêmes services d’effectuer des visites aux projets LSP, particulièrement celui des 434 Logements confiés au promoteur Yakhlef, afin de déterminer les prérogatives et achever les travaux. Il a affirmé que la première inscription des travaux de VRD du LSP a eu lieu dans le but d’achever les projets et les attribuer aux souscripteurs, sans que le Premier ministre ne précise s’il s’agit des travaux primaires ou secondaires. «Si cela est nécessaire, on réalisera même les travaux tertiaires pour débloquer la situation. Je veux voir le cahier des charges du projet des 434 Logements avec le promoteur Yakhlef et on va faire une sortie sur terrain, il faut mettre fin à ces problèmes», a-t-il dit. Serait-ce réellement la fin du calvaire des souscripteurs ?

300 personnes poursuivies en justice par l’OPGI

En marge de la visite du wali de Constantine, mercredi dernier, à Zighoud Youcef, le directeur de l’OPGI, Noureddine Dib, a déclaré que ses services ont recensé plus de 1000 logements sociaux ayant fait l’objet d’une location ou de la vente du pas-de porte par les bénéficiaires. «Il y ceux qui ont loué leur logement et d’autres qui ont vendu le pas-de- porte, ce qui est strictement interdit par la loi. Nous avons lancé une enquête, qui est toujours en cours, pour débusquer ces contrevenants.

En plus, nous avons poursuivi 300 personnes en justice à cause du non-paiement du loyer ou de la vente du pas-de-porte, pour récupérer ces logements», a déclaré le même responsable, qui a insisté que cette opération de recensement se poursuit toujours et des commissions sont sur le terrain pour récupérer les logements inoccupés par les bénéficiaires eux-mêmes.

Source: Elwatan le 29-10-2016