La visite effectuée par le wali, avant-hier, mardi, au quartier de Derb, a eu un impact plutôt «positif» sur la population, qui a beaucoup apprécié le fait que le chef de l’exécutif local se soit déplacé vers eux, alors qu’il est aux commandes de la wilaya de fraîche date. Et ce, à plus forte raison que M. Zâalane Abdelghani n’y est pas allé les mains vides. En effet, au milieu d’un bain de foule, le wali s’est engagé, publiquement, à, non seulement honorer les engagements des pouvoirs publics relatifs aux pré-affectations déjà remises aux mal-logés, mais mieux encore, à prendre en ligne de compte la possibilité de revoir, à la hausse, le quota de logements sociaux réservé à ce vieux quartier, dans le cadre du RHP. En d’autres termes, et le wali l’a «reconnu», explicitement, d’ailleurs, la part consacrée à Derb, à savoir: 300 logements, sur la base d’une sorte de «répartition équitable» d’un programme de 900 logements entre Mediouni, El-Hamri et Derb, est très en- deçà du besoin réel. «Le principal, pour l’heure, c’est de satisfaire les familles qui ont eu leurs pré-affectations. Il y va de la crédibilité de l’Etat. Dans une phase suivante, nous sommes disposés à reloger d’autres familles de cet immense et populeux vieux quartier. Ça sera en fonction des logements disponibles», a ajouté le wali, entouré de centaines d’habitants.

L’opération menée, concomitamment à cette sortie du wali, par les services de sécurité, sous les commandes du chef de Sûreté de la wilaya, a, pour sa part, prodigué aux habitants un sentiment de quiétude et de présence d’Etat, eux qui ont toujours souffert des agissements criminels des groupes des délinquants ainsi que d’autres maux, dans ce quartier «chaud» et marqué par une détérioration socio-morale. A noter que le wali a effectué, hier, une visite aux quartiers de Mediouni et d’El Hamri.

 

Soruce : lequotidien d’oran

Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site