En moins d’une semaine une vingtaine de constructions illicites ont été démolies à la ferme Khemisti, dans le Secteur urbain Bouâmama, a-t-on appris, hier, de sources proches du secteur. Selon nos sources, l’opération fait suite à la décision prise par le directeur du Secteur après un constat sur site notamment à Haï Khemisti 7, 6 et 9. Une importante assiette foncière a été récupérée à l’issue de cette opération, menée conjointement avec les services de Sécurité. Cette action, rappelons-le s’inscrit dans le cadre des mesures prises par le Secteur urbain pour mettre un terme à la prolifération des constructions illicites.

Dans ce même Secteur urbain, 26 constructions illicites, nouvellement érigées, à la ferme agricole Khemist 9, ont été démolies, il ya quelques mois par les services de la wilaya. L’opération de démolition, qui s’inscrit dans le cadre d’une large campagne d’éradication des constructions illicites, a été lancée par les services de la wilaya d’Oran. Une opération qui a permis aux services de Sécurité avec l’aide des citoyens, à mettre hors état de nuire un réseau spécialisé dans l’escroquerie et la vente de terrains dont les membres ont été présentés devant la Justice.

Situé à l’ouest de la ville d’Oran, Haî Bouâmma a subi, depuis quelques décennies, une urbanisation incontrôlée. Des extensions récentes se sont faites sans permis de construire. L’opération a été lancée pour mettre un terme au phénomène de détournement des terres agricoles. «Ces constructions, situées à la ferme agricole Khemist 9, relevant du secteur urbain de Haï Bouâmama, ont été érigées en violation de la loi», a indiqué un communiqué de la wilaya, soulignant que «cette opération de démolition intervient dans le cadre de la lutte contre les constructions illicites, sur instructions du wali pour mettre fin à ce phénomène qui porte préjudice à la gestion urbaine». Le communiqué rappelle que la wilaya d’Oran est déterminée à combattre ce fléau et ne ménage aucun effort pour mettre à la disposition des citoyens des logements décents, conseillant à plus de prudence pour éviter de tomber dans le piège des escrocs qui usent de subterfuges pour soutirer de l’argent à leurs victimes. Le wali d’Oran avait insisté, à plusieurs reprises, à plus de rigueur dans l’application des lois contre toute forme d’agression sur les terres agricoles et autres. Dans ce cadre plusieurs opérations de démolition de constructions illicites ont été organisées. Cette action se poursuivra sans arrêt. En effet, suite aux dernières opérations de relogement, le nombre d’habitations illicites a explosé. Pour plusieurs citoyens, demeurer dans des bidonvilles est synonyme d’une attribution imminente d’un logement ou du moins une pré-affectation. Certains individus profitent des week-ends pour construire de nouveau taudis dans l’espoir de bénéficier de logement, dans le cadre des opérations de relogement lancées par les pouvoirs publics, dans le cadre du programme de lutte contre l’habitat précaire.

De son côté, la wilaya d’Oran informe qu’elle détient un recensement de tous ces sites, ainsi que de leurs habitants, lesquels seront seuls pris en considération lors des opérations de relogement de ces sites. Les services de la wilaya avaient averti à maintes reprises que ces derniers risquent de se voir délogés même si besoin par la force publique et de se voir poursuivre en justice. Cet avertissement vise, également, toute personne qui intervient dans les tentatives de construction de nouvelles habitations illicites, pensant que les pouvoirs publics sont occupés par les opérations de relogement en cours.

Le quotidien d’oran du 30.9.2020


Notre rédaction est constituée de simples bénévoles qui essaient de regrouper toute l'information concernant le logement dans un seul et même site