Les souscripteurs au programme de logement de type AADL à Tizi Ouzou ont procédé, hier, à la fermeture du siège de l’agence sis à Oued Falli, pour dénoncer les retards dans l’affectation des habitations.

Les manifestants ayant déjà organisé un sit-in la semaine dernière pour les mêmes motifs, dénoncent aussi la non-prise en charge de leur demande d’avoir accès aux préaffectations. Les souscripteurs réclament aussi l’accélération des procédures devant permettre le versement de la troisième tranche, pour l’ensemble des bénéficiaires. Ils demandent aussi la finalisation de l’opération pour la remise des clés aux bénéficiaires des 469 logements actuellement achevés et à tous les souscripteurs à ce programme et ce, avant le 30 septembre prochain.

Le programme en question est celui des 2000 logements à Oued Falli (Tizi Ouzou), dont seulement 627 habitations ont été attribuées à la fin de l’année 2017. 469 autres appartements devaient être distribués le 1er novembre 2018, mais rien n’est fait à ce jour. Les souscripteurs, qui multiplient les actions de protestation pour déplorer les retards, ont dénoncé des «irrégularités qui entourent l’opération d’attribution de ces logements». Il est à noter que la wilaya de Tizi Ouzou a bénéficié d’un programme d’une consistance globale de 12 700 logements AADL répartis entre les différentes localités, mais seulement 627 habitations ont été distribuées à leurs bénéficiaires.

Source : elwatan du 1er juillet 2019