L’ancien wali d’Oran Zaalane Abdelghani avait signé des décisions d’attribution de biens à des personnes impliquées dans le fameux scandale du foncier à Oran où des parlementaires ont bénéficié de lots de terrain d’une superficie de 350 m², tandis que le directeur d’Agrefor d’Oran s’est emparé à lui seul de 18 lots , dans cinq (5) communes différentes de la wilaya d’Oran, notamment à Es Senia, Oran. Bir El Djir, Ain Turck et Tafraoui.

Avec l’ancien DGSN, Abdelghani Hamel, dont le nom est associé à d’immenses affaires de corruption, un député FLN proche de l’ancien président de la République Abdelaziz Bouteflika pour ne pas citer de nom et son frère cadet Saïd et des cadres de la conservation foncière d’Es-Senia, sont impliqués dans cette grande affaire de détournement de 589 lots de terrain à Oran. C’est ce qu’ont révélé des enquêtes menées par le juge d’instruction du pôle criminel de Sidi M’hamed. En effet ,suite aux différentes enquêtes menés par les éléments du DRS Abdelghani Hamel -principal accusé-, l’ancien ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane en prison à El Harrach, en sa qualité d’ancien wali au moment des faits, avait délivré des décisions d’attribution de pas moins de 589 parcelles de terrain à Abdelghani Hamel, à son frère Said l’ex colonel de l’ANP , en compagnie de deux députés, des cadres de la conservation foncière d’Es-Senia, et à l’ex chef de sûreté de wilaya d’Oran “Nouasri Salah en prison à Sidi Bel Abbes avec la complicité du DG de l’agence foncière Mebarki Mohamed, ont détourné à eux seuls plus de 589 lots de terrain d’une superficie de 365 m2 à Oran et qui dit mieux ? C’est toujours l’ex wali d’Oran Zaalane Abdelghani qui avait signé des décisions d’attribution de biens aux accusés dont des parlementaires impliqués dans ce scandale, ont bénéficié chacun d’un lot de terrain d’une superficie de 350 m² tandis que le directeur d’Agrefor d’Oran s’est emparé, quant à lui seul , de 18 lots de terrain dans cinq (5) communes différentes de la wilaya d’Oran. Zaalane serait également derrière l’octroi d’un terrain de 300 m² à la conservation foncière citée plus haut, 20 lots de terrain au frère de l’ancien patron de la Police dans différentes communes de la wilaya d’Oran, 3 terrains constructibles à l’ex-chef de sûreté de wilaya, Nouasri Salah, ainsi qu’à plusieurs d’autres hauts responsables qui sont impliqués dans cette affaire de dilapidation du foncier urbanisable à Oran . Actuellement tout ce beau monde est derrière les barreaux pour répondre des accusations de détournement du foncier urbanisable à Oran.

Medjadji H.
Mardi 18 Février 2020 – 16:39 Reflexion